Informations

C'est quoi ces petits bugs ?


J'ai récemment trouvé au moins 50 de ces petits insectes errant autour de mes rebords de fenêtre à l'intérieur de ma chambre juste derrière la tête de mon lit. Je n'arrive pas à trouver ce qu'ils sont. J'aimerais des conseils sur ce qu'ils sont ou comment s'en débarrasser. Ils sont extrêmement petits et ne dépassent probablement pas 1 mm. J'ai essayé de les passer l'aspirateur mais j'en vois encore beaucoup.


Ce sont très probablement des acariens (notez leur petite taille et leurs 8 pattes). D'après leur taille, leur apparence et leur abondance, je suppose que ce sont des acariens d'oiseaux (famille des Macronyssidae). Puisqu'ils sont près de votre fenêtre, je suppose que vous avez soit un nid d'oiseau à l'extérieur de votre fenêtre, soit des visiteurs fréquents d'oiseaux à votre fenêtre.

Crédit : utilisateur Aewills sur bugguide.com

vous pouvez trouver des articles existants sur les acariens des oiseaux sur Bio.Stackexchange ci-dessous :


Quels sont ces minuscules insectes blancs dans ou autour de votre maison ?

Personne ne veut trouver un insecte dans sa maison, et cela peut être encore pire si vous ne savez pas de quel type d'insecte il s'agit. Si vous voyez de minuscules insectes blancs dans votre maison, il peut s'agir de n'importe quel nombre de parasites. Et le type de ravageur dépend en grande partie de l'endroit où vous le trouvez. Renseignez-vous sur certains insectes blancs courants et découvrez ceux qui peuvent constituer une menace pour votre maison.


Quels sont ces petits insectes blancs partout dans ma cour?

Les minuscules créatures blanches duveteuses ne mordent pas, mais beaucoup détestent les voir.

(WBIR) - Vous les avez probablement vus. Ce sont de minuscules créatures blanches floues - volant partout. On les appelle des pucerons. Ils ne mordent pas, mais beaucoup détestent les voir.

Qu'elle soit à la maison ou au travail, il y a quelque chose qui énerve Brooke McMahan.

"Ils" volent, ils ne collent pas à vos vêtements, ils ne collent pas à vos cheveux", a-t-elle expliqué.

Ces minuscules pucerons deviennent vraiment actifs au début de l'automne. Ils sont pratiquement partout dans l'est du Tennessee.

Brooke nous a contacté en ligne pour obtenir des réponses spécifiques.

"Quels sont-ils, d'où viennent-ils et que pouvons-nous faire à leur sujet", a-t-elle demandé.

Nous nous sommes tournés vers l'Institut d'agriculture de l'Université du Tennessee pour voir si nous pouvions obtenir de l'aide pour Brooke.

"Ce puceron particulier est le puceron lanigère asiatique du micocoulier", a expliqué l'agent d'Ag Extension David Vandergriff.

Les insectes ne mordent pas et ne mangent pas de plantes, mais ils sucent - littéralement.

"Ils aspirent la sève des feuilles et ne la digèrent pas entièrement. Ainsi, une partie de ce substrat sucré flotte et se dépose sous le micocoulier », a expliqué Vandergriff.

Vous avez probablement vu la substance noire et moisie qu'ils laissent sur votre voiture ou sur les feuilles de certains arbres. C'est ce qu'on appelle la fumagine, et c'est un champignon qui pousse dans le substrat laissé par les pucerons.

Alors pourquoi les pucerons n'apparaissent-ils que maintenant ? Vandergriff l'a dit parce que les températures et les niveaux d'humidité sont parfaits pour soutenir un boom démographique.

Alors que pouvons-nous faire à leur sujet?

David Vandergriff explique qu'il existe deux options de traitement - l'insecticide ou l'élimination des arbres. Les deux sont coûteux et l'élimination n'est toujours pas une option.

"Non, cet arbre est très spécial, nous l'avons planté l'année de la naissance de mon neveu", a déclaré McMahan en décrivant l'arbre dans sa cour avant.

Vandergriff dit qu'il n'y a pas de pulvérisation de pucerons pour les garder loin de vous comme un spray anti-moustique, mais ces insectes ne resteront pas longtemps. Une fois que nous voyons nos premières gelées, elles devraient disparaître. juste à temps pour que les punaises fassent leur retour !


Les acariens du trèfle et le contrôle des acariens du trèfle

L'acarien adulte du trèfle est légèrement plus petit qu'une tête d'épingle et a un corps rougeâtre vif à brun rougeâtre. Ils apparaissent généralement en grand nombre.

Les acariens du trèfle ressemblent à des taches rouge foncé qui rampent autour des parements, des portes, des fenêtres, des tentures, des rideaux et des meubles. Lorsqu'ils sont écrasés, les acariens du trèfle laissent une tache rouge. La tache n'est pas du sang, c'est juste leur couleur naturelle.

Les pattes avant sont aussi longues que le corps et s'étendent vers l'avant.


Biologie et habitudes des acariens du trèfle

  • Les acariens du trèfle sont un arachnide, un proche parent des araignées et des tiques
  • Les acariens du trèfle laissent une tache rouge lorsqu'ils sont écrasés.
  • Les acariens du trèfle se nourrissent d'herbes, de trèfles et de certaines autres plantes de la pelouse et autour de la maison.
  • Ils rampent souvent dans les fissures et les crevasses pour muer et pondre des œufs. Les « cachettes » typiques sont sous l'écorce des arbres, sur les murs de fondation, sous le revêtement et autour des cadres de fenêtre
  • Les acariens du trèfle n'endommagent pas les bâtiments et les meubles, ni les humains et les animaux domestiques.
  • Ils attaquent un certain nombre d'herbes et de plantes trouvées dans les cours.
  • Les acariens du trèfle sont des mangeurs de plantes qui ont été trouvés infestant plus de 200 plantes différentes. Ils sucent la sève.
  • Ils peuvent vivre d'algues et de moisissures.
  • Les acariens du trèfle vivent à proximité et sur leurs sources de nourriture.
  • Ils deviennent une véritable nuisance lors de la migration dans les bâtiments.
  • De fortes migrations d'acariens du trèfle dans les maisons sont courantes au début de l'été et à l'automne.
  • Les acariens du trèfle forment de grandes populations autour des structures entourées de pelouses et d'arbustes luxuriants et bien fertilisés.
  • De grandes populations d'acariens du trèfle peuvent se trouver sur les toits plats des bâtiments commerciaux et sont associées à la croissance de la mousse.
  • Les femelles des acariens du trèfle pondent environ 70 œufs chacune.
  • Ils pondent leurs œufs dans les crevasses des bâtiments, sous les voies d'évitement et sous l'écorce au pied des arbres.
  • Les œufs d'acariens du trèfle n'éclosent pas en dessous de 40 degrés F ou au-dessus de 86 degrés F.
  • Ils pondent leurs œufs au printemps.
  • Après l'éclosion des œufs, les acariens du trèfle immatures nouvellement émergés se déplacent pour trouver des hôtes, muent et passent par deux stades nymphaux.
  • Les acariens du trèfle au stade d'œuf peuvent soit hiberner (hiverner) soit devenir dormants pendant l'été sous l'écorce des arbres, dans les fissures des poteaux de clôture et des murs de fondation, sous le revêtement des bâtiments ou dans d'autres sites secs protégés, par mauvais temps.
  • Les acariens du trèfle sont les plus gênants au début du printemps et de nouveau à l'automne, en particulier sur les côtés est et sud des bâtiments.
  • Ils peuvent être trouvés au hasard dans la maison, mais très fréquemment du côté sud de la maison en raison de la chaleur.
  • PENNSYLVANIE. Ministère de l'agriculture : acariens du trèfle


James Kalisch, Département d'entomologie, UNL

Barb Ogg, UNL Extension dans le comté de Lancaster

Mesures de lutte contre les acariens du trèfle

La prévention la plus efficace consiste à enlever toute l'herbe et les mauvaises herbes jusqu'à 24 pouces des fondations de la maison.

Placer une bande de gravier sans plantes, de sable grossier, de marbre, de pierre de lave ou de copeaux de bois autour de la fondation aide à éloigner les acariens du trèfle de la structure. Les acariens du trèfle ont du mal à franchir ces barrières.

Évitez les arrosages excessifs et la fertilisation à proximité de la structure, pour éviter la croissance luxuriante des plantes hôtes à proximité de la maison.

Si les acariens ont déjà envahi la maison provoquant une infestation, des contrôles chimiques, tels que Bifen IT, résoudront le problème.

Bifen IT peut être appliqué sur les murs extérieurs de fondation inférieurs jusqu'à la fenêtre du premier étage. Une bande de pelouse de 10 à 20 pieds de large à proximité où se trouvent les acariens pendant leur période d'invasion doit également être pulvérisée. Un traitement approfondi est nécessaire pour des résultats cohérents. Les pulvérisations sont généralement appliquées à raison de 15 à 20 gallons de pulvérisation finie par 1 000 pieds carrés.


Les pulvérisateurs d'extrémité de tuyau rendent le travail beaucoup plus facile et aident à une application cohérente.

Pulvériser les murs et les fondations jusqu'au ruissellement et la végétation jusqu'à ce qu'elle soit entièrement mouillée.

Utilisez un aspirateur à l'intérieur de la structure pour ramasser les acariens vivants sans les écraser afin qu'ils ne tachent pas. Jetez le sac sous vide.


Que sont les insectes de la farine et devrais-je m'inquiéter de les manger accidentellement ?

Vous pourriez les appeler punaises de la farine, coléoptères de la farine, charançons de la farine ou même acariens de la farine, mais une chose est sûre. Ces parasites sont méchant. Une fois que les insectes de la farine ont envahi votre garde-manger une fois, vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour empêcher les insectes de la farine d'entrer à nouveau dans votre maison. Mais que sont exactement les punaises de la farine ? Il s'avère qu'il existe plusieurs types de punaises qui pourraient envahir et détruire vos sacs de farine et vos boîtes de céréales, qui sont généralement appelées punaises de la farine ou charançons. Mais les insectes les plus courants que vous trouverez dans votre farine sont techniquement les coléoptères.

Comme leur nom l'indique, les coléoptères de la farine sont attirés par la farine, bien que les experts de la société de lutte antiparasitaire Orkin notent que ces insectes n'attaquent pas la farine de blé entier. Alors toi pourrait Passez simplement à l'utilisation exclusive de farine de blé entier si vous êtes vraiment déterminé à prévenir les infestations de punaises de la farine, mais cela semble peu probable et irréaliste.

En fin de compte, il est difficile de prévenir une infestation de punaises de la farine car ces punaises sont partout, du moulin où la farine est fabriquée à votre domicile. De plus, les insectes de la farine sont sournois. « La femelle du coléoptère dépose ses œufs dans les aliments ou dans les crevasses des emballages alimentaires », expliquent les gens d'Orkin. "Les larves éclosent et pénètrent dans le produit pour être mangées." Et les œufs sont si petits qu'ils sont difficiles à voir dans la farine elle-même, et le plus souvent, vous ne savez pas que vous utilisez de la farine infestée de punaises de la farine jusqu'à ce que vous puissiez réellement voir les petits parasites, se tortiller autour du sac.

Mais il existe quelques moyens éprouvés pour prévenir les infestations de charançons de la farine. La première est de bien stocker votre farine : dans un contenant hermétique et scellé au lieu d'un sac en papier. Cela empêche les insectes de pondre des œufs dans votre réserve, mais cela n'aide pas si les insectes infestent la farine au moulin ou à l'épicerie. Si vous en êtes vraiment convaincu, vous pouvez congeler votre farine pendant environ une semaine avant de l'utiliser. Cela tuera tous les insectes qui pourraient y vivre et conserver la farine au congélateur est en fait un bon moyen de la garder fraîche le plus longtemps possible.

Si vous parvenez à empêcher les charançons de la farine de pénétrer dans votre garde-manger, vous devrez malheureusement tout vider. Mais bon, c'est mieux que de manger des insectes.


De minuscules aleurodes semblent embêter les gens sur la côte centrale, mais pourquoi y en a-t-il autant cette année ?

De minuscules insectes blancs volent en masse dans les rues locales et beaucoup de gens sont confus.

Les gens les prennent pour des nuages ​​de pollen ou de cendres, mais ce sont de petits insectes qui pourraient être nocifs pour vos plantes.

Certains maîtres de jardin locaux disent que cette année apporte le plus qu'ils aient jamais vu.
"Je les vois partout", a déclaré Michael McCombs. "C'est comme une tempête de neige qui s'abat sur vous."

Ces petits insectes appelés aleurodes semblent envahir les villes côtières centrales.

D'accord, je suis sorti de chez moi ce matin et j'ai pensé qu'un nuage de pollen volait devant moi… NON !! Ce sont ces petits gars (aleurodes) et ils semblent être partout !! Les avez-vous vu? @KSBY 10/11pm Je vais vous dire pourquoi il y en a tant récemment pic.twitter.com/MsGBFWnT4h

– Megan Healy (@HealyMegan) 2 avril 2019

McCombs vit dans la région depuis 1946 et voit généralement des aleurodes à cette période de l'année, mais jamais autant.

"Ils seront si denses que vous aurez l'impression que je devrais peut-être fermer la bouche", a déclaré McCombs. "Je sais que je vais en avaler deux ou trois."

Les aleurodes sont de minuscules insectes ailés mangeurs de sève qui endommagent les feuilles des plantes mais ne les tuent pas.

Un maître jardinier de la SLO University of California Cooperative Extension a déclaré que des dizaines de personnes du sud du comté de SLO ont appelé pour demander pourquoi il y en avait tant.

"C'est probablement le reflet de l'augmentation des températures venant s'ajouter à toute cette belle eau que nous avons eue, nous avons donc eu une poussée de végétation et les mouches qui provenaient des œufs à l'origine ont tout simplement sauté", a déclaré Cathryn Howarth, un maître jardinier à la SLO County UC Cooperative Extension.

Selon le programme de lutte antiparasitaire intégrée à l'échelle de l'État des ressources agricoles et naturelles de l'UC, les signes de manifestation d'aleurodes comprennent :

  • Petites nymphes sous les feuilles
  • Miel collant (substance blanche et collante) sur les feuilles ou une couverture de fumagine noire
  • Jaunissement ou argenture ou séchage des feuilles sur lesquelles se trouvent des nymphes d'aleurodes

Elle dit que chaque mouche peut pondre jusqu'à 400 œufs.

Les aleurodes semblent éclore récemment en raison des températures plus chaudes et des précipitations abondantes.

Vous pouvez généralement les trouver au dos des feuilles ou en vol.

"Ils affaiblissent les plantes, en particulier les jeunes plants, les jeunes plantes qui ne sont pas complètement établies, mais dans l'ensemble, elles sont généralement plus gênantes."

Certaines espèces sont attirées par les plantes comme les fleurs d'hibiscus, les feuilles de chêne, les tomates, les aubergines, le chou, les poivrons et les patates douces, mais il existe des moyens de les empêcher de nuire à votre jardin.

"Je prends un pulvérisateur qui contient un mélange de vinaigre et de détergent ménager et d'eau bien sûr et j'essaie de le pulvériser, le dos de toutes les feuilles", a déclaré McCombs.

Les experts disent que la pulvérisation d'eau aidera les insectes à se disperser.

« Utilisez un tuyau d'arrosage et arrosez-les, puis utilisez un spray de savon insecticide si vous voulez les couper, car ils retourneront dans leur perchoir une fois que vous les aurez pulvérisés », a déclaré Howarth.

Vous pouvez également les prévenir en utilisant des paillis réfléchissants, en évitant la poussière, en choisissant des plantes moins sensibles et en éliminant les pesticides qui tuent les ennemis naturels des aleurodes.

Ces ennemis naturels comprennent les coccinelles, les araignées, les lacets et les colibris.

Les maîtres de jardin disent que vous pouvez généralement les voir au printemps et tout l'été, mais ils finiront par mourir.

Ils disent que si vous avez de jeunes plantes, assurez-vous de les surveiller surtout le matin et le soir.


Y a-t-il vraiment de petits insectes dans vos fraises ?

Internet panique à propos d'une vidéo TikTok (et de l'article Buzzfeed qui l'accompagne) montrant ce qui semble être de petits insectes ressemblant à des vers qui sortent de fraises fraîches trempées dans de l'eau salée. Est ce réel? Avons-nous sans le savoir apprécié les larves dans nos parfaits aux trois baies ? Devrions-nous simplement ne plus jamais manger de fruits? J'ai parlé à des experts pour le savoir.

Voici la réponse courte : ceci est une chose réelle qui peut arriver, mais ce n'est pas courant. Et ni les experts en sécurité alimentaire ni les experts en insectes ne conseillent de laver vos fruits à l'eau salée.

Que se passe-t-il réellement dans cette vidéo ?

Krista Torres, qui a réalisé la vidéo, écrit : « J'ai rempli un bol d'eau à température ambiante, j'ai versé une tonne de merde de sel de mer (comme cinq grandes cuillerées), j'ai mis les fraises et j'ai attendu environ 30 minutes. Elle note ensuite de petites choses blanches et vermoulues qui sortent des fraises et conclut qu'il s'agit de larves de mouches des fruits à ailes tachetées , Drosophila suzukii.

Il n'est pas clair d'après la vidéo si elle a correctement identifié l'espèce, mais plus à ce sujet dans une minute.

Le trempage dans l'eau salée est en fait une technique utilisée par les producteurs et les grossistes pour rechercher les larves de mouches dans les baies, m'a dit l'entomologiste Hannah Burrack. Elle aide les producteurs de petits fruits à lutter contre les ravageurs à l'Université d'État de Caroline du Nord. Les baies sont vendues des producteurs aux grossistes (qui les emballent dans ces boîtes à clapet) et de là, revendues aux supermarchés. « Si [les grossistes] trouvent des larves dans les fruits provenant du producteur, ils renverront tous ces fruits de ce producteur directement », explique Burrack.

Comme ils ne testent qu'un échantillon des fruits dans chaque expédition, il n'y a aucune garantie que le reste des baies soit exempt de larves, mais l'idée générale ici est de minimiser les chances que des baies remplies d'insectes se retrouvent dans la chaîne d'approvisionnement.

Y a-t-il des insectes comme celui-ci dans toutes les fraises ?

Non. Mais il y a probablement des bugs dans certains fraises .

Vous connaissez les mouches des fruits, n'est-ce pas ? Ces petits gars qui se présentent autour de fruits trop mûrs que vous avez laissés trop longtemps sur votre comptoir ? Ils sont souvent Drosophila melanogaster ou Drosophila simulans, dit Burrack, sinon l'un de leurs proches. Les adultes, que vous avez vus et repoussés un million de fois, se reproduisent en pondant leurs œufs quasi microscopiques dans les parties molles des fruits. Les œufs éclosent en de minuscules larves, appelées asticots, qui ressemblent exactement aux "vers" de la vidéo TikTok. Finalement, les larves grossissent et se transforment en mouches, et le cycle de la vie se répète.

Habituellement, vous trouvez ces types dans les fruits endommagés ou trop mûrs, mais il existe une espèce appelée Drosophila suzukii qui utilise un ovipositeur en dents de scie (un, euh, pointe de cul) pour injecter ses œufs dans des baies fraîches pendant que le fruit pousse encore sur la plante.

Comme le dit l'article de Buzzfeed, « les femelles lancent leurs œufs à l'intérieur des fruits qui commencent tout juste à mûrir, en particulier les myrtilles, les fraises et les framboises. CE QUI SIGNIFIE QUE CES BUGS SONT PROBABLES DANS TOUTES LES BAIES ! »

Mais Burrack me dit qu'il n'y a aucun moyen de savoir si les larves de la vidéo sont D. suzukii, puisque toutes Drosophile les larves se ressemblent. Et puisque les producteurs et les grossistes font de leur mieux pour garder D. suzukii hors de l'approvisionnement alimentaire, ce n'est pas très probable : ces larves pourraient tout aussi bien provenir d'une mouche des fruits qui bourdonnait autour de l'épicerie ou de la cuisine de Krista Torres.

Serait-il dangereux de manger accidentellement ces insectes ?

Nan. L'idée qu'ils se cachent dans vos baies peut être peu appétissante, mais ils ne vous feront pas de mal. "Vous pouvez les manger, mais un peu dégoûtants", explique Ben Chapman, spécialiste de la sécurité alimentaire à l'Université d'État de Caroline du Nord.

"Protéine "naturelle"", a tweeté Courtney Crist, spécialiste de la sécurité alimentaire, lorsque j'ai posé des questions à ce sujet.

« Si vous mangez des baies, je suppose que vous en avez probablement mangé à un moment donné », explique l'entomologiste Joe Ballenger.

Excusez-moi, les insectes dans la nourriture sont brut

Un point valable. Mais puisque vous en avez parlé : ce n'est pas nouveau. Saviez-vous que les légumes sont cultivés à l'extérieur, dans la terre, et qu'il y a beaucoup d'insectes ? Ballenger a mentionné avec désinvolture qu'il avait récemment cueilli une punaise (c'est-à-dire, je ne plaisante pas, son vrai nom) dans sa laitue. Les punaises injectent leur salive dans les feuilles, puis aspirent le lisier résultant. Vous avez probablement mangé beaucoup de crachats de punaises des plantes.

De même, Chapman a noté que les vers dans le poisson frais sont si courants que les restaurants de sushis sont tenus de congeler le poisson cru avant de le servir pour tuer les vers. Ce qui veut dire que les vers sont toujours là, ils sont juste morts.

Je pourrais continuer, mais je ne le ferai pas. Qu'il suffise de dire que vous avez probablement mangé beaucoup de choses auxquelles vous préférez ne pas penser. Ou comme le dit Ballenger : « Si vous y regardez de trop près, à peu près tout est dégoûtant. »

D'accord, alors que dois-je faire avec mes fraises ?

Tous ceux à qui j'ai parlé ont dit la même chose : vous n'avez pas besoin de les faire tremper dans de l'eau salée ou de faire quoi que ce soit de spécial. Un rinçage régulier est parfait.

Burrack souligne que vous devriez conserver vos baies au réfrigérateur. Cela les fait durer plus longtemps et les éloigne des mouches des fruits qui bourdonnent autour de votre comptoir. Bonus : après trois jours de réfrigération, tous les œufs ou larves de mouches des fruits dans vos baies seront probablement morts, au moins.

Tous les conseils classiques de conservation des fraises s'appliquent toujours, l'autre gros problème étant de ne pas lavez vos baies jusqu'à ce que vous soyez prêt à les manger. Le lavage peut endommager légèrement les baies, créant des opportunités pour les moisissures et les microbes de pénétrer sous la peau. Alors prenez juste la poignée de baies que vous avez l'intention de manger, lavez celles, et laissez le reste au réfrigérateur jusqu'à la prochaine fois.


Aperçu des aleurodes

Noms communs)Aleurodes, aleurode des agrumes, aleurode du frêne, aleurode des serres et de nombreux autres noms apparentés
Nom(s) scientifique(s)Multiples, tous de la famille des insectes Aleyrodidae
FamilleAleyrodidae
OrigineÀ l'échelle mondiale
Plantes affectéesLa plupart des cultures agricoles (en particulier les crucifères, les tomates, le poivron et les agrumes), certaines plantes ornementales, certaines cultures médicinales
Remèdes courantsÉlimination des parasites (avec de l'eau ou sous vide), sprays à l'ail, savons insecticides, huiles horticoles, sprays à base de pyréthrine, pièges jaunes collants, prédateurs d'aleurodes (comme les coccinelles, les chrysopes, les aleurodes parasites, les colibris et les libellules), huile de neem, réfléchissante paillis et pièges à fourmis collants autour des arbres fruitiers

Cycle de vie des aleurodes

Anneaux d'œufs d'aleurodes sur une feuille. Source : Scot Nelson

À la fin du printemps, les aleurodes adultes déposent leurs œufs sur la face inférieure des feuilles. Typiquement, ceux-ci se font en motifs concentriques, vers la partie supérieure de la plante. Un aleurode adulte peut produire 200 à 400 œufs.

Cinq à dix jours plus tard, les œufs d'aleurodes éclosent en nymphes. Au premier stade, ou phase larvaire, les nymphes sont appelées chenilles. Ils s'éloignent peu de leur œuf puis s'aplatissent contre la feuille pour se nourrir. Il y a un total de quatre stades, mais une fois que le robot a choisi son emplacement, il y reste tout au long des autres stades.

Ces stades nymphaux peuvent être difficiles à identifier. Une fois qu'ils ont cessé de ramper et se sont accrochés à la feuille, ils ressemblent beaucoup aux cochenilles. Souvent, leur coloration se confond avec la feuille sur laquelle elles se trouvent ou est légèrement plus pâle.

Une fois les stades larvaires terminés, la larve d'aleurode se transformera en nymphe. En une semaine, l'aleurode émerge de son ancienne peau en tant que nouvel adulte pour commencer son propre processus de ponte. Ces minuscules insectes volants blancs peuvent vivre quelques mois à l'âge adulte avant de mourir.

Habitats communs pour les aleurodes

Quelques aleurodes sur une feuille. Source : Fluffymuppet

Les aleurodes vivent la majeure partie de leur vie sur ou à proximité de leurs plantes hôtes. Alors que les adultes peuvent voler et ainsi trouver de nouvelles plantes sur lesquelles pondre, les nymphes ne quittent pas leur source de nourriture.

Les nymphes hivernent sur leurs plantes hôtes sous les feuilles, où elles se sont accrochées pour se nourrir. Cependant, ils ne tolèrent pas bien les climats extrêmement froids et mourront s'ils sont exposés à des conditions de gel.

Cela en fait un ravageur commun des serres, car le climat à l'intérieur d'une serre est généralement suffisamment chaud pour qu'ils survivent. En fait, il existe une espèce particulière d'aleurode, l'aleurode des serres (Trialeurodes vaporariorum) qui a tendance à vivre la majeure partie de sa vie à l'intérieur !

Les aleurodes adultes ne peuvent survivre plus de quelques jours sans se nourrir de la sève des plantes. Si vous avez trouvé de minuscules punaises blanches sur des plantes, vous avez peut-être trouvé des aleurodes. Ils peuvent manger, pondre des œufs ou s'abriter des intempéries.

Que mangent les aleurodes ?

Aleurodes des agrumes. Source : Scot Nelson

Les adultes et les nymphes se nourrissent de la sève des plantes. Cependant, différentes espèces d'aleurodes se nourrissent de différents types de plantes. Par exemple, l'aleurode du chou (Aleyrodes proletella) se nourrit d'espèces de Brassica.

Il existe des aleurodes qui se nourrissent d'un large éventail de cultures agricoles différentes, notamment les agrumes, la plupart des légumes et des fruits et certaines plantes ornementales. Pire encore, les aleurodes sont le vecteur de près d'une centaine de maladies végétales différentes et peuvent propager ces maladies lors de l'alimentation.

Ils laissent également derrière eux du miellat, une substance collante qui peut développer de la moisissure noire ou d'autres problèmes fongiques.


Les insectes qui pondent des œufs sur tout votre corps

Narrateur: Pour certains bébés insectes, votre corps est un chez-soi. Les larves de botfly humaines, par exemple, s'enfouissent sous votre peau, formant un bouton rempli de pus. Pendant ce temps, des milliers de jeunes vers Loa loa peuvent voyager dans tout votre corps, même à travers votre globe oculaire ! Ce qui suit est une transcription de la vidéo.

En 2018, un cafard a rampé dans l'oreille d'un homme endormi et a pondu un sac d'œufs. Heureusement, les cafards ne font pas tout leur possible pour le faire, donc cela n'arrive pas très souvent. Mais il y a un tas d'autres insectes peu recommandables qui pondront des œufs sur tout votre corps - exprès.

Tout d'abord, le botfly humain. Ces insectes, originaires d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, collent leurs œufs aux moustiques et autres insectes hématophages. Lorsque le moustique pique une victime, les œufs éclosent. Ensuite, les larves se tortillent dans votre peau, créant un bouton douloureux qui laisse échapper du pus. Ou, comme l'appellent les bébés botflies, le déjeuner. Après 5 à 10 semaines, ils s'échappent. Et peu de temps après, ils atteignent l'âge adulte, prêts à s'accoupler et à recommencer le cycle.

Autre parasite tropical : Tunga penetrans. Plus communément appelée puce de sable.

Les femelles s'enfoncent dans la plante de votre pied pour aspirer votre sang. Ils commencent plus petits qu'un grain de sable. mais grandissent à 2 000 FOIS leur taille en une semaine car ils gonflent avec votre sang et jusqu'à 200 œufs. Ces œufs tombent au sol et éclosent en attendant que le prochain pied nu passe.

Mais certains parasites de ponte vont au-delà de la peau. Les ténias, par exemple, envahissent vos intestins. Les adultes peuvent s'étirer plus longtemps qu'une piste de bowling et bloquer votre système digestif. Mais c'est pire. Parce qu'ils pondent des dizaines de milliers d'œufs. Qui peut éclore et migrer, se propageant dans vos poumons, vos muscles et même votre cerveau.

Si cela vous semble horrible, attendez d'entendre parler du ver loa loa. Il peut être transmis d'humain à humain en faisant du stop à l'intérieur des cerfs. Lorsque les mouches vous piquent, les larves pénètrent par la plaie. Après cinq mois de croissance sous votre peau, ils atteignent l'âge adulte et libèrent des milliers d'embryons par jour. Les embryons voyagent ensuite dans tout votre corps. Parfois, vous pouvez même voir les vers se déplacer sous votre peau ou à travers votre globe oculaire.

Mais TOUS les envahisseurs pondeurs ne sont pas sinistres. Les acariens du visage sont assez inoffensifs. Ils vivent à peu près sur le visage de TOUT LE MONDE. et la plupart des gens ne le remarquent jamais. Après tout, ils se nourrissent d'huile pour le visage, pas de chair. Et quand vient le temps de se reproduire, les femelles pondent un seul œuf dans vos pores. Mieux encore, les chercheurs peuvent étudier vos acariens du visage pour suivre comment vos ancêtres ont migré à travers la planète. Parce que nous les transmettons généralement de parent à enfant, donc les acariens restent dans la famille.

Mais les acariens du visage ne sont pas le seul bug utile. Les mouches vertes des bouteilles pourraient être utiles en médecine. Ils pondent des œufs dans des plaies ouvertes. Ensuite, les asticots éclosent et dévorent la chair endommagée. Cela semble brutal, mais nous pourrons peut-être un jour exploiter ce processus pour traiter les ulcères du pied diabétique et d'autres plaies à cicatrisation lente. Parce que lorsque les asticots vont en ville, ils nettoient en fait la zone et enlèvent les tissus morts. Ils sécrètent même des protéines qui réduisent l'inflammation !

Alors peut-être que les botflies, les puces et les ténias pourraient apprendre une chose ou deux, et se rendre utiles s'ils vont visiter.

NOTE DE LA RÉDACTION : Cette vidéo a été publiée à l'origine en novembre 2019.


Les 50 insectes les plus dangereux en Amérique

Les araignées et les fourmis sont mauvaises. Le faucon tarentule est (bien) pire.

Quand vous pensez à des insectes mortels et dangereux, il y a fort à parier que vous pensez à un monstre semblable à un mythe dans un endroit éloigné. Vous savez, la mouche Tse Tse en Tanzanie, ou l'araignée errante au Brésil. On peut avoir l'impression que les États-Unis sont une oasis sans insectes, du moins par rapport à l'Australie, où les araignées tombent littéralement comme des gouttes de pluie, par milliers, dans un phénomène terrifiant surnommé à juste titre « pluie d'araignées ». Mais la triste réalité est que des insectes dangereux se cachent probablement dans votre propre arrière-cour.

Oui, l'Amérique abrite plusieurs espèces d'araignées, de scorpions et même de chenilles qui constituent une menace sérieuse pour votre santé, provoquant dans certains cas la paralysie ou même la mort. Pour vous aider à identifier les dangers potentiels, nous avons compilé un recueil des bogues les plus dangereux aux États-Unis.

Shutterstock

La veuve noire n'est peut-être pas beaucoup plus grosse qu'un trombone moyen, mais c'est certainement plus dangereux. Selon Géographie nationale, son venin est 15 fois plus puissant que celui d'un serpent à sonnettes, bien que, contrairement aux mythes courants, peu de personnes périssent aux mains de la petite araignée. Au contraire, une morsure de veuve noire peut provoquer des douleurs musculaires, des nausées et des difficultés respiratoires.

Photo 12 / Alamy Banque D'Images

La bonne nouvelle est que l'araignée veuve rouge ne se trouve que dans certaines parties de la Floride. La mauvaise nouvelle est que si vous êtes mordu par un, le venin est une neurotoxine et peut potentiellement provoquer des spasmes musculaires permanents.

L'abeille mellifère africanisée, ou abeille tueuse, a été introduite pour la première fois en Amérique après une expérience qui a mal tourné, selon le Smithsonian. Dans les années 1950, des colonies d'abeilles mellifères africaines ont été introduites au Brésil pour le croisement afin d'augmenter la production de miel. Malheureusement, certaines des reines africaines et des abeilles ouvrières se sont échappées et se sont reproduites à la place avec des abeilles mellifères européennes, créant ainsi l'hybride d'abeilles tueuses. En 1990, ces insectes tueurs ont trouvé leur chemin dans le sud du Texas et, en 2014, des scientifiques les ont documentés à San Francisco.

Ce qui rend ces abeilles "tueuses", c'est le fait qu'elles sont dix fois plus rapides que les abeilles mellifères européennes et qu'elles sont beaucoup plus agressives. "Les abeilles africanisées réagissent plus rapidement, en plus grand nombre et avec plus de piqûres aux perturbations des colonies", selon des recherches de 1982. Au cours des 50 dernières années, les insectes brutaux ont été responsables de centaines de morts, alors assurez-vous de garder vos distances .

Communément trouvé dans le désert de Sonora en Arizona et en Californie, le scorpion à écorce d'Arizona est l'un des scorpions les plus dangereux connus aux États-Unis. Une personne piqué par cette créature à queue fine peut éprouver un gonflement douloureux, des difficultés respiratoires et des spasmes musculaires, et devrait consulter un médecin dès que possible.

Résidents du centre-sud et du Midwest des États-Unis, faites attention. Selon le Collège d'agriculture, d'alimentation et d'environnement de l'Université du Kentucky, se cachent dans vos bois (et peut-être même dans vos placards) de petites araignées brunes avec du venin qui peuvent potentiellement vous rendre malade et cicatriser votre peau. Ces arachnides, connus sous le nom d'araignées recluses brunes, ne sont pas de nature vicieuse, mais entrent en contact avec l'un d'eux par accident (par exemple, si vous en renversez un pendant votre sommeil) et risquent de vous faire mordre.

Les fourmis sont totalement inoffensives, non ? Tort. Trouvées dans l'ouest des États-Unis (principalement au Texas), les fourmis rouges moissonneuses - ou fourmis ouvrières - sont des butineuses avec une morsure brutale. Bien qu'ils n'attaquent pas à moins d'être provoqués, la piqûre d'un cueilleur rouge est « audacieuse et implacable, comme quelqu'un qui utilise une perceuse pour creuser votre ongle incarné », comme Défenses contre les insectes coauteur Justin Schmidt expliqué à Voyage & Loisirs.

Shutterstock

Les cueilleuses rouges ne sont pas les seules fourmis que vous devez surveiller. Tout habitant d'un État du sud pourra vous dire que les fourmis de feu sont tout aussi impitoyables, avec une mentalité de ruche qui les pousse à se liguer contre les intrus et, dans les cas graves, même à les tuer. Une espèce de fourmis de feu, connue sous le nom de fourmis de feu rouges importées, est devenue un tel problème qu'elle est maintenant considérée comme une espèce « envahissante » aux États-Unis.

Les scorpions à écorce rayée peuvent être trouvés dans des États comme le Texas, le Nouveau-Mexique, l'Arkansas, le Colorado et la Louisiane. Leurs piqûres ont un impact qui peut durer quelques jours, mais aucun décès ne leur a jamais été attribué.

Shutterstock

Bien qu'elles ne soient pas aussi hostiles que les guêpes jaunes, les guêpes à papier vous piqueront si vous empiétez sur leur territoire, et cela vous fera mal. Leurs piqûres provoquent parfois des réactions allergiques, mais sinon, elles ne sont que des écorces et aucune morsure (comme dans, vous n'avez vraiment rien à craindre du point de vue de la santé.)

Les résidents de la Nouvelle-Angleterre et du Midwest doivent faire attention à l'araignée à sac jaune. Selon un rapport de la Michigan State University, le petit arachnide est responsable de plus de morsures que toute autre espèce d'araignée, et il attaquera "sans provocation". Une morsure d'araignée à sac est douloureuse pendant les 10 premières heures environ et peut provoquer des ecchymoses et des cloques, mais elle n'entraîne presque jamais rien de grave ou de mortelle.

In the summertime, those who reside in the South are warned to watch out for io moth caterpillars. One man in Louisiana who was stung by one told KPLC that the bite was "excruciating." "It wasn't just like a bee sting," he explained.

Shutterstock

People sometimes keep tarantulas as pets (and for what reason, we aren't entirely sure), but these furry spiders can actually be pretty dangerous. Tarantulas don't attack often, but when they do, their bites can cause redness, swelling, and even muscle spasms, as was the case for one man in Switzerland who was bitten by his pet tarantula during feeding time.

Remember the plague that wiped out a majority of the world's population in the Middle Ages? Well, you can thank oriental rat fleas for that one. Rats might have been the vessels spreading the plague, but it was oriental rat fleas who actually carried the disease. And though the plague is rare today, it still exists in parts of California, Arizona, Colorado, and New Mexico, thanks to these fleas.

Shutterstock

The wheel bug is a member of the assassin bug family, so named because of their tendency to capture prey with a quick stab of their mouthparts. Wheel bugs will generally only attack large insects, but if picked up and prodded by a human, they aren't afraid to bite. And though their bites aren't fatal, Texas A&M's Agrilife Extension describes them as "immediately and intensely painful."

If you live in a big city, then chances are that you've encountered a cockroach crawling in the crevices of your apartment. But while most of us only consider cockroaches as a threat to our groceries, it turns out that these giant bugs also bite. Cockroaches will eat anything—including human flesh—and so they might nip you if they get hungry. Areas of interest include feet, hands, fingernails, and eyelashes.

Shutterstock

The tarantula hawk is one of the most venomous insects in the world. But lucky for us, this spider wasp's target is not human, but arachnid. As its name suggests, these insects have a habit of hunting large tarantulas—and they are able to do so thanks to their paralyzing venom. For a human, a tarantula hawk bite will feel "instantaneous, electrifying, and totally debilitating," according to Schmidt, but it isn't strong enough to paralyze you.

Personnes vraiment need to keep their dangerous insects on a tighter leash. In 1975, the German yellowjacket was accidentally introduced into the United States in Ohio, and the buzzing bullies have been a problem ever since. Yellowjackets will build their nests wherever they can find space—like in attics and under roofs—and should you disturb them, they aren't afraid to sting you…repeatedly. To prevent a painful situation, avoid leaving out food (they love anything sweet) and always keep your doorways and windows protected by a screen.

Shutterstock

Regular houseflies are nothing to be afraid of. Botflies, on the other hand, are a menace. They lay their eggs on mosquitos, and those eggs subsequently end up on humans. When they hatch, the larvae burrow into the host's skin and become parasitic.

Do not pet this fuzzy wuzzy. Despite its cuddly appearance, the puss caterpillar is actually the most dangerous caterpillar in the United States, according to National Geographic. Its fuzzy "hairs" are toxic spines that can stick your skin and spur a painful reaction.

"A puss caterpillar sting feels like a bee sting, only worse," entomologist Don Hall told National Geographic. "The pain immediately and rapidly gets worse after being stung, and can even make your bones hurt."

Previously only found in Mexico and South America, kissing bugs are now a growing problem in the southern United States. According to research from Texas A&M University, over 50 percent of kissing bugs in Texas carry the parasite that is responsible for Chagas disease, which can lead to everything from body aches to heart failure.

Found on the coast of Maine and Cape Cod, the browntail moth caterpillar has poisonous hairs that, if touched, cause a reaction similar to poison ivy. And you don't even necessarily have to touch the caterpillar for the reaction to occur the toxic hairs can separate from the caterpillar and land on a person's skin while traveling through the air, causing the dermatitis.

Shutterstock

Meet the Asian giant hornet, the largest and deadliest hornet in the world. Reportedly found in Virginia and Illinois, this monster holds such a powerful venom that it can destroy red blood cells and cause a human's kidneys to shut down. In 2013, Chinese citizens suffered 42 deaths and 1,675 injuries at the hands of these giant bugs, according to CNN.

Shutterstock

Everyone who lives in an area teeming with deer knows about Lyme disease, but that's not the only infection that ticks carry. According to a report released by the Centers for Disease Control and Prevention (CDC), the amount of tick-borne illnesses has more than doubled in the past 13 years. Such diseases to be aware of include anaplasmosis (a bacterial infection), Rocky Mountain spotted fever, and babesiosis (a red blood cell disease).

Shutterstock

We all know them, and we all hate them. Beyond making us itchy to no avail, mosquitoes can transmit such diseases as malaria, dengue, yellow fever, and St. Louis Encephalitis. And according to the American Mosquito Control Association, more than one million people worldwide die annually from illnesses passed on to them via mosquito.

Centipedes won't bite you, but they might pinch you if you get on their nerves. And while venomous centipedes won't cause any major harm, their pinches can potentially cause a reaction not unlike a bee sting (think swelling, redness, and pain).

The hobo spider became ubiquitous throughout the United States with the help of railways (thus giving the spider its name). Though they won't attack unless they are defending themselves, their bites can cause long-lasting headaches, bone and joint pain, muscle weakness, and hallucinations. Though hobo spiders are venomous, scientists have found that the creatures tend to only use their venom on prey.

Shutterstock

Chiggers are the larvae of trombiculid mites. Invisible to the human eye unless in groups, these mites feed on human skin cells and their saliva leaves behind itchy, irritated bumps.

The Asian lady beetle was introduced into the United States in 1988 in order to slash aphid populations. Unfortunately, these beetles are a threat to vegetation and have a tendency to bite, and so they are now considered a pest, just like the one they were brought in to eliminate. Their bites aren't life-threatening, but in some instances, they trigger an allergic reaction that causes pink eye.

Whoever is out there making giant bees and wasps, please stopor at the least, stop bringing them to the United States. This extra large insect was first spotted in the United States in 1994, and today they can be found everywhere from Virginia to Alabama. Like most of their relatives, these bees won't sting unless provoked… so don't provoke them.

Commonly found in the southeastern United States, this aerial yellowjacket is a vigorous defender of its territory. Should its nest be disturbed, it will sting the intruder repeatedly—and it can even squirt venom into an intruder's eyes to temporary blind them.

The good news about the horsefly is that it isn't going to bite you while you sleep. The bad news is that it will bite you while you sit out and sunbathe, and the wound it causes can potentially become infected and scar. "[Horsefly] bites take a massive chunk out of your skin, so they hurt more, and they generally tend to scare more," Dr. Ranj Singh told Express. Aie.

Sandflies are members of the fly family with mouthparts similar to that of the mosquito. And like their relatives, the female sandfly uses said mouthpart to feed on human blood. Unfortunately, sandflies can deposit diseases into the bloodstream when they feed, and in the past these creatures have been known to spread such illnesses as typhus and the plague, according to a study published in the Infection, Genetics and Evolution journal.

Shutterstock

Every person's worst nightmare is a bed bug infestation. Not only are these pests nearly impossible to get rid of once they've taken up residence in your home, but they also love to feed on human blood and leave painful, itchy bites in their wake. If you ever think that you might be experiencing a bed bug infestation, call the exterminator as soon as possible—after all, an estimated one in five Americans have either dealt with these creatures or know someone who has.

Shutterstock

Technically, termites aren't dangerous to humans, as they aren't known to bite humans (save for soldier termites). However, these pests can infest homes and cause thousands of dollars in damage, making them a danger to your wallet and earning them a spot on the list.

Don't let their names deceive you. These cow killer ants, as they're called, are actually wasps with a sting as strong as their relatives (though only the females have stingers). Science populaire described the suffering from a velvet ant's sting as "30 minutes of life-changing, pray-for-death pain."

Unlike other intimidating species of spiders, wolf spiders can be found nearly everywhere in the world, regardless of habitat. La bonne nouvelle? While they may be perceived as incredibly deadly by their prey, they aren't as likely to do as much damage to humans.

However, if a wolf spider feels as though it is continuously being provoked, it will inject venom into its pursuer. Upon being bitten, you are likely to experience symptoms like swelling, mild pain, and itching at the site of the attack.

Found mostly in the Eastern United States, saddleback caterpillars are just as strange-looking as they are dangerous. According to the University of Florida's Entomology and Nematology departments, these creatures tend to embed their long spines (displayed in the photograph above) into their victims whenever they feel threatened. Unfortunately for anyone or anything on the receiving end of this prickly attack, these spines contain hemolytic and blister-forming venom that causes direct tissue damage in its victims. As far as humans are concerned, though, this sting only results in mild to moderate pain—though some who have been stung claim that the sting is more painful than that of a bee or wasp.

The southern black widow spider—as its name suggests—is mainly found in the Southern portion of the country, most commonly in the state of Florida. And in a similar fashion to the black widow spiders in other regions of the country, the bite of a southern black widow can be incredibly painful and harmful to both humans and small animals.

According to Penn State's College of Agricultural Sciences, while the pain of a southern black widow bite isn't noticeable until a few hours out from the attack, it proves to be nearly intolerable once it kicks in. The symptoms of a southern widow spider bite include nausea, chills, slight fever, a rise in blood pressure, a burning sensation of the skin, fatigue, and motor disturbances—though after four days, these symptoms generally dissipate.

The fearsome creature known as the buck moth caterpillar can be found anywhere in the Eastern United States—but if you do happen to come across one, you'll want to try your best not to provoke it. After causing immediate pain, the sting from this caterpillar's multi-branched urticating spines spreads to the lymphatic nodes where it has the power to do incredible damage to the body. In cases where the victims receive multiple stings from the buck moth caterpillar, hemorrhaging around the site of the sting—and even death, in rare cases—can occur.

Shutterstock

Typically found in the Southwestern region of the United States, the Maricopa harvester ant holds one of the most toxic venoms known to man, according to Navajo Nature. However, though the venom produced by this species of ant can kill smaller vertebrates, it typically only produces a slight pain in humans. To kill a human, the Maricopa harvester ant would need to sting at least 350 times.

For those who rely on ash trees to pay the bills—or even for those environmentalists trying to preserve the country's untouched land—the emerald ash borer is Public Enemy No. 1. Though the insect may not immediately affect the health of humans, it does pose long-term economic problems for the entire country.

According to the New York State Department of Environmental Conservation, the estimated annual contribution of forest-based manufacturing, recreation, and tourism to the New York state economy is over $9 billion. However, with the presence of this invasive species slowly devouring the large populations of ash trees in the state, New York alone could lose millions, if not billions, of dollars in the coming years if these insects aren't eradicated.

Since 1996, the mountain pine beetle has managed to destroy millions of acres of ponderosa and lodgepole pine trees in Colorado. At the beginning of 2013, an annual assessment by the state's forest service found the bothersome beetles in some 264,000 acres of trees in Colorado. So, though the mountain pine beetle doesn't present an imminent threat to the health of humans, it does present both an economical and environmental danger to all forms of life in the United States.

Image via Wikimedia Commons

Though the hag moth looks essentially harmless, experts at the University of Kentucky's Entomology Department beg to differ. As it turns out, these moths actually possess nine pairs of fleshy lobes equipped with savage stinging hairs. Reactions from a hag moth sting can range from mild itching to more severe pain, swelling, blistering, dermatitis, and even intestinal problems.

Though they don't necessarily pose life-threatening harm to their human victims, lice do prove to be an incredibly annoying disturbance. According to the Mayo Clinic, those affected with head lice can expect symptoms ranging from intense itching to small red bumps on the scalp, neck, and shoulders.

Thanks to all the havoc they're wreaked on crops intended to feed large populations of people, locusts have been blamed for thousands of deaths over the years. Since the rule of the Ancient Egyptians, the presence of locusts has been feared—so much so, in fact, that the insects were used as a threat in the Iliade, les Bible, et le Coran.

While the citrus long-horned beetle can't physically hurt humans, it does pose a serious threat to habitats all across the United States. Since it was discovered in 1999 in Athens, Georgia, the insect has devoured thousands of hardwood trees across the United States—and according to the University of Florida's Entomology and Hematology departments, it could cost millions (if not billions) of dollars to eradicate.

Similar to the other caterpillars on this list, spiny oak-slug caterpillars are equipped with a series of stinging spines that, when injected into a human's skin, can cause pain, itching, burning, irritation, and redness. And though this creepy caterpillar's sting is not considered lethal, those who are allergic to other insect stings should be wary of coming in contact with this creature, as they are at risk of experiencing an allergic reaction.

Though the effect of the wheat weevil on stored grains around the world has never been properly documented, the insect is known to do significant damage to harvested stored grains in all corners of the world, the United States included. These evil weevils eat wheat, oats, rye, barley, rice, and corn, and they significantly impact the yield of these crops for nearly every farmer, according to the United States Department of Agriculture.

In the states that often see warmer temperatures all year long, Asian citrus psyllids pose a serious threat to citrus plants and their relatives. According to the United States Department of Agriculture, these insects are actually the carriers of a bacterium that causes Huanglongbing disease, or citrus greening disease, which has been proven to be one of the most harmful citrus plant diseases in the world.

For those who rely on citrus plants to earn a living, asian citrus psyllids—and the disease they carry—have proven to be devastating. En effet, selon l'Atlantique, the production of oranges in Florida declined significantly in 2015—a 63 percent decrease in production, to be exact. So, it should go without saying that these little bugs have cost the agriculture business quite a bit of money since they were first discovered.

The biggest threat to your local honey? Believe it or not, it's the Varroa mite. These insects are external parasites, meaning that they nest in beehives and slowly drain bees of their blood until there is nobody left to keep the hive running. Naturally, varroa mites have proven to be incredibly harmful to both bees and honey production all across the world. And for dangerous creatures living under water, here are 20 Sea Creatures More Dangerous Than Sharks.

Pour découvrir d'autres secrets étonnants pour vivre votre meilleure vie, cliquez ici pour nous suivre sur Instagram !