Informations

Une activité anaérobie pendant la cétose est-elle possible ?


Lorsque les réserves de glucose et de glycogène d'une personne sont épuisées, ce qui peut être dû au jeûne ou à un régime composé en grande partie de graisses (comme les régimes esquimaux), le corps produit son énergie en décomposant les triglycérides en acides gras. Les acides gras peuvent ensuite être convertis en acétyl-CoA, qui peut par conséquent entrer dans le cycle de l'acide citrique, générant de l'ATP.*

Maintenant, normalement, lorsqu'une cellule ne reçoit pas suffisamment d'oxygène pour subir ses processus naturels, elle décompose généralement le glucose de manière anaérobie pour générer de l'ATP et de l'acide lactique. Cependant, dans le cas où le corps manque d'acides gras (par exemple, régime rapide ou régime riche en graisses/protéines), comment le corps réagit-il à de telles situations anaérobies ?

*(Remarque : Dans cette situation, de nombreux acides gras sont d'abord absorbés dans le foie et convertis en corps cétoniques, qui sont ensuite convertis en acétyl-CoA après avoir été absorbés dans les tissus requis, provoquant ainsi une « cétose » comme dans le titre)


Vous avez raison de penser que les acides gras ne peuvent pas être métabolisés par voie anaérobie. Cependant, dans le type d'état métabolique que vous décrivez, la glycémie sera maintenue par le foie pour soutenir les tissus ou les cellules qui dépendent plus ou moins du métabolisme anaérobie. L'exemple classique d'un tel type cellulaire est le globule rouge qui n'a pas de mitochondrie et ne peut donc pas utiliser le cycle TCA. Le cerveau est également fortement dépendant du glucose.

Le foie exporte le glucose qu'il a produit via la néoglucogenèse à partir de squelettes d'acides aminés, ainsi qu'à partir de glycérol produit à la suite du métabolisme des graisses.


En réalité, une cellule mourra presque immédiatement dans de telles conditions anaérobies. La question elle-même peut être prise d'une autre manière. C'est-à-dire, comment le corps alimente-t-il le métabolisme anaérobie en l'absence relative de glucose. Il est important de comprendre que l'ATP et le CP (créatine phosphate) stockés fournissent de l'énergie de manière anaérobie, mais peuvent être ravitaillés par la bêta-oxydation des acides gras qui se produit entre les épisodes où les besoins énergétiques dépassent l'apport en oxygène. Ainsi, une personne suivant un régime riche en graisses avec pratiquement aucun glucides va effectuer son travail anaérobie principalement à partir de l'ATP-CP sans avoir à se tourner vers la néoglucogenèse. Les tissus à glucose obligatoire, principalement le cerveau, les nerfs, le foie et le pancréas, auront besoin de glucose (ou de cétones) en l'absence de glucose endogène, et ils devront donc en recevoir via la gluconéogenèse des tissus canabalisés ou des protéines consommées, mais le cerveau ne dure pas. pendant plus de 30 secondes environ en glycolyse rapide, de toute façon, dire que le corps fabrique du glucose à partir de protéines pour permettre au métabolisme anaérobie de se poursuivre n'est pas exact. Le corps se tourne vers la néoglucogenèse principalement pour fournir des substrats aux tissus dépendants du glucose à utiliser dans la phosphoylation oxydative, et non dans les voies anaérobies.

Quoi qu'il en soit, la RÉPONSE à la question posée "L'activité anaérobie pendant la cétose est-elle possible", OUI parce que vous avez des réserves de CP et d'ATP qui ne nécessitent pas d'oxygène pour accéder, mais la gluconéogenèse pendant la cétose n'est pas activée par un besoin d'anaérobie sources d'énergie (glycolyse rapide) mais par les tissus dépendants du glucose ont besoin de glucose pour la phosphorylation oxydative.


Régime cétogène 101 : s'entraîner pendant un régime céto

Un énorme avantage qui rend un régime céto très attrayant pour beaucoup de gens est qu'ils peuvent perdre de la graisse sans avoir à s'entraîner du tout.

Qui n'aimerait pas ça dans sa vie ? Vous perdez le poids que vous voulez sans avoir à changer du tout votre style de vie. Tout ce que vous changez vraiment, ce sont vos habitudes alimentaires et tout le reste peut rester de la même manière.

Qu'en est-il de ceux d'entre vous qui veulent s'entraîner et faire de l'exercice?

Est-ce même réaliste avec un régime cétogène ?


Fermentation anaérobie

La fermentation anaérobie est un processus compliqué, 100% naturel et réalisé sur des micro-organismes. Lisez cet article de BiologyWise pour savoir ce qu'est la fermentation anaérobie et quelques faits intéressants sur ce processus.

La fermentation anaérobie est un processus compliqué, 100% naturel et réalisé sur des micro-organismes. Lisez cet article de BiologyWise pour savoir ce qu'est la fermentation anaérobie et quelques faits intéressants sur ce processus.

La fermentation est généralement définie comme le processus dans lequel l'énergie est formée par le processus d'oxydation de composés organiques comme les glucides et les sucres. Ceci conduit à la conversion de ces composés organiques en un acide ou un alcool qui fournit de l'énergie. Il peut être effectué par des micro-organismes à l'aide d'oxygène, ainsi que sans lui. Lorsque la fermentation est réalisée en présence d'oxygène, elle est appelée fermentation aérobie et lorsqu'elle est réalisée sans lui, elle est communément appelée fermentation anaérobie.

Équation de la fermentation anaérobie

Aimeriez-vous écrire pour nous? Eh bien, nous recherchons de bons écrivains qui veulent faire passer le mot. Contactez-nous et nous discuterons.

de l'alcool
————-
déshydrogénase

» Dans cette réaction, la respiration anaérobie se produit dans le sucre (pour provoquer la fermentation) à l'aide de la levure fongique, qui n'entre pas en contact avec l'atmosphère ou l'oxygène. L'acétaldéhyde et le NADH sont les substrats de la réaction qui sont fermentés avec un ion hydrogène pour former le produit, qui est l'alcool.

» Cette réaction a lieu en présence de l'enzyme active alcool déshydrogénase pour produire de l'alcool et un cofacteur, qui est un ion de NAD. Cette réaction fait suite à la décarbaxylation du pyruvate à l'aide de l'enzyme pyruvate décarboxylase, pyrophosphate de thiamine (TPP) et deux ions Mg. A l'issue de cette phase, il se forme de l'acétaldéhyde et du CO pour donner la réaction précitée.

Glycolyse

Le mot ‘lyse’ signifie dégradation et ‘glyco’ signifie glucose, donc à partir de cette voie, il y a fermentation ou dégradation du glucose en pyruvate qui est un sous-produit de celui-ci. Ce processus produit de l'énergie (38 molécules d'ATP) en 10 secondes à 2 minutes environ et s'effectue dans le cytoplasme des cellules musculaires. Cette énergie est stockée dans l'appareil de Golgi à l'intérieur de ces cellules puis transportée au fur et à mesure des besoins dans tout le corps.

  • La glycolyse anaérobie commence lorsque le glucose est phosphorylé en glucose-6-phosphate dans la première étape. Ensuite, ce produit est encore converti en fructose-6-phosphate, qui est ensuite converti en fructose-1,6-bisphosphate.
  • Ce produit donne alors deux autres produits, à savoir, PGAL et DHAP, qui sont interconvertibles par une réaction réversible.
  • Le PGAL produit alors du 1,3-bisphosphoglycérate en réduisant un ion de NAD et un phosphate inorganique en NADH.
  • S'ensuit alors la production successive de 3-phosphoglycérate et de 2-phosphoglycérate, avec formation de 1 molécule d'ATP.
  • Le 2-phosphoglycérate donne alors du phosphoénolpyruvate (PEP) par déshydrogénation d'une molécule d'eau. Ce PEP est converti en pyruvate avec la génération d'une autre molécule d'ATP et, ainsi, de l'énergie est produite par fermentation anaérobie du glucose.

Le marinage est souvent appelé corning ou saumurage. On l'appelle ainsi parce que les aliments comme les mangues et les concombres crus sont conservés par le processus de fermentation, dans une solution de sel et d'eau appelée saumure. Ce processus peut conserver les aliments périssables pendant des mois sans pourrir. Ces réservoirs de saumure ont des couvercles fermés afin d'éviter le contact avec l'oxygène, car cela peut ajouter d'autres microbes indésirables pour se développer sur les cornichons et donner un mélange de fermentation aérobie et anaérobie. Cette stratégie de conservation des aliments est très utile pour conserver les fruits et légumes périssables, qui peuvent ensuite être consommés toute l'année.

Comme tout le monde sait que la fermentation est un concept très ancien, qui trouve son application dans toutes les cuisines du monde, n'ayez pas peur de manger ces délicieux cornichons !

Articles Similaires

La respiration anaérobie est un processus dans lequel les organismes produisent de l'énergie en l'absence d'oxygène. Cet article de BiologyWise vous explique en détail toutes les étapes de la respiration anaérobie.

Il existe deux principaux types de respiration : aérobie et anaérobie. Cet article vous donnera une bonne compréhension de ces deux processus, et répertoriera également les principales différences entre eux.

Les bactéries sont classées en deux groupes - aérobies et anaérobies, en fonction des besoins en oxygène. Les bactéries anaérobies peuvent survivre sans la présence d'oxygène. Nous allons en discuter&hellip


Exemples d'exercices anaérobies

Musculation. Pendant la levée de poids, les muscles fonctionnent à leur capacité maximale, accomplissant la tâche désignée pendant un court intervalle de temps, car on ne va pas à la respiration pour renouveler les énergies. Cela améliore la force musculaire et l'endurance, générant une hypertrophie.

ABDOS. Cet exercice très courant est anaérobie puisque les séries de pompes ont pour tâche de maximiser la puissance musculaire et sa résistance aux situations de fatigue, à travers des séries de répétitions d'intensité de plus en plus longues.

Courses brèves et intenses ( sprinte ) . Ce sont des courses courtes mais très dures, comme celles de 100m de plat, dans lesquelles la puissance et la vitesse des membres inférieurs et du torse sont développées, au-delà de la résistance générale de l'organisme.

Lancer de balle médical. Exercice de force explosive impliquant un grand ensemble de muscles disposés pour prendre l'impulsion derrière la tête et lancer la balle aussi loin que possible par-dessus l'épaule. Ce mouvement est rapide et intense, il ne nécessite donc pas vraiment de respiration.

Sauts de boîte ( boîte à sauts ). Cet exercice s'effectue en sautant avec les deux jambes sur une caisse de hauteurs différentes, obligeant les jambes à accumuler de l'énergie et de la puissance musculaire. C'est très courant dans les routines de crossfit.

Exercice isométrique. C'est une forme d'exercice intense qui n'implique pas de mouvement, mais qui permet de conserver la position musculaire pendant une courte période de temps pour produire un effort continu, favorisant l'endurance musculaire en l'absence d'oxygène.

Barres et parallèles. Utilisant votre propre corps comme poids, ces exercices demandent aux muscles des bras de rassembler suffisamment d'énergie pour nous soulever un nombre répété et fini de fois, favorisant ainsi leur puissance et leur hypertrophie, sans aller pendant l'effort pour respirer.

Pompes (lézards). Semblable aux barres, mais face vers le bas, cet exercice classique utilise la gravité comme résistance à surmonter, augmentant le poids lui-même lors de séances d'effort courtes et rapides qui augmentent à mesure que les muscles gagnent en puissance.

Squats Troisième de la série classique avec les lézards et les abdominaux, les squats déposent le poids du torse droit et des bras tendus (ou sur la nuque) sur les cuisses, leur permettant de faire l'effort de se relever et de redescendre, intervalle pendant qu'ils ne recevront pas d'oxygène de la respiration.

Apnée ou apnée. Un sport extrême bien connu qui suspend la respiration lors d'une plongée sous-marine, pour laquelle une grande capacité pulmonaire est nécessaire pour contenir la respiration, mais aussi d'effort anaérobie, car étant sous l'eau les muscles doivent fonctionner sans apport d'oxygène.


Réclamation DMCA

Si vous pensez que le contenu disponible via le site Web (tel que défini dans nos conditions d'utilisation) enfreint un ou plusieurs de vos droits d'auteur, veuillez nous en informer en fournissant un avis écrit (« Avis d'infraction ») contenant les informations décrites ci-dessous au responsable désigné. mandataire ci-dessous. Si Varsity Tutors prend des mesures en réponse à un avis d'infraction, il tentera de bonne foi de contacter la partie qui a rendu ce contenu disponible au moyen de l'adresse e-mail la plus récente, le cas échéant, fournie par cette partie à Varsity Tutors.

Votre avis d'infraction peut être transmis à la partie qui a rendu le contenu disponible ou à des tiers tels que ChillingEffects.org.

Veuillez noter que vous serez responsable des dommages (y compris les coûts et les honoraires d'avocat) si vous déclarez faussement qu'un produit ou une activité enfreint vos droits d'auteur. Ainsi, si vous n'êtes pas sûr que le contenu situé sur ou lié par le site Web enfreint vos droits d'auteur, vous devriez d'abord envisager de contacter un avocat.

Veuillez suivre ces étapes pour déposer un avis :

Vous devez inclure les éléments suivants :

Une signature physique ou électronique du titulaire du droit d'auteur ou d'une personne autorisée à agir en son nom Une identification du droit d'auteur prétendu avoir été violé Une description de la nature et de l'emplacement exact du contenu que vous prétendez porter atteinte à votre droit d'auteur, en suffisante détail pour permettre aux tuteurs universitaires de trouver et d'identifier positivement ce contenu, par exemple, nous avons besoin d'un lien vers la question spécifique (pas seulement le nom de la question) qui contient le contenu et une description de quelle partie spécifique de la question - une image, un lien, le texte, etc. – votre plainte fait référence à votre nom, adresse, numéro de téléphone et adresse e-mail et une déclaration de votre part : (a) que vous croyez de bonne foi que l'utilisation du contenu que vous prétendez porter atteinte à vos droits d'auteur est non autorisé par la loi, ou par le propriétaire du droit d'auteur ou l'agent de ce propriétaire (b) que toutes les informations contenues dans votre avis d'infraction sont exactes, et (c) sous peine de parjure, que vous êtes soit le titulaire du droit d'auteur ou une personne autorisée à agir en son nom.

Envoyez votre plainte à notre agent désigné à :

Charles Cohn Varsity Tutors LLC
101, chemin S. Hanley, bureau 300
Saint-Louis, MO 63105


CONCLUSION

Avec l'incidence élevée des maladies CV dans le monde, c'est une notion irréfutable que l'exercice aide à dissuader la morbidité et la mortalité CV. Les exercices aérobies et anaérobies ont des corrélations positives uniques et collectives vers une meilleure santé CV. Malgré toutes les recherches, d'autres études sont encore nécessaires pour approfondir l'impact que les exercices aérobies et anaérobies peuvent avoir sur la physiologie humaine afin de déterminer sans équivoque s'il existe une supériorité d'un type d'exercice sur un autre.


La perte de poids due à la cétose alimentaire est principalement due à la restriction calorique

Des études d'exercice sur des athlètes qui se sont adaptés à la cétose montrent qu'ils brûlent plus de graisse à une intensité d'exercice donnée que lorsqu'ils étaient alimentés en glucides, mais pas qu'ils peuvent produire plus de travail (aller plus vite) (Zajac, 2014). Lorsque les athlètes accélèrent après s'être adaptés à la cétose, ou même après une période de cétose suivie d'un retour à une stratégie « tous carburants », la perte de poids est souvent un facteur important pour l'augmentation de la vitesse. Ce n'est pas un mauvais résultat, mais ils ont perdu du poids principalement en raison de la restriction calorique. Les régimes qui restreignent ou éliminent sévèrement des groupes d'aliments amènent les gens à prêter beaucoup d'attention à tous choix de nourriture. Cette concentration accrue réduit considérablement l'alimentation insensée et la consommation de malbouffe, d'alcool et d'excès de sucre. Cela conduit généralement à une consommation accrue d'aliments frais et entiers. Dans le cas de la cétose, cela entraîne une augmentation de la consommation d'aliments entiers sources de protéines, de graisses et de légumes. C'est aussi un bon résultat, mais la restriction calorique est toujours la principale raison pour laquelle les gens perdent du poids tout en suivant un mode de vie cétogène. Une partie de la perte de poids aiguë est également due au fait que vous stockez 3 grammes d'eau avec chaque gramme de glycogène stocké dans les muscles. Ainsi, moins de glycogène musculaire signifie également moins d'eau stockée.

Du point de vue des performances, la perte de poids augmente le VO2 max (millilitres/kilogramme/minute), améliore le rapport poids/puissance et réduit le coût énergétique de la locomotion. Même si votre capacité à produire du travail ne s'améliore pas, vous irez plus vite et serez plus économique lorsque vous perdrez du poids. (Le groupe LCHF de Burke 2020 a connu une perte nette d'économie malgré la perte de poids, mais il est important de reconnaître qu'il s'agissait de marcheurs d'élite avec des valeurs de VO2 max élevées et un faible poids corporel pour commencer. Pour la grande majorité des athlètes, une perte de poids modeste améliorera l'économie et augmentera le VO2 max.) Peu importe que vous ayez perdu ce poids par cétose ou par d'autres moyens de rééquilibrer la dépense calorique et l'apport calorique.


Résoudre le paradoxe de la performance

Trois facteurs peuvent nous aider à expliquer le paradoxe présenté par les études montrant des performances supérieures avec des régimes riches en glucides par rapport aux deux études de l'auteur mentionnées ci-dessus.

Adaptation

Le plus évident d'entre eux est le temps alloué (ou non) à la céto-adaptation. Dans ce contexte, l'observation prémonitoire de Schwatka (que l'adaptation à « un régime à base de viande de renne » prend 2 à 3 semaines) dit tout. Aucune des études comparatives à faible teneur en glucides par rapport à haute teneur en glucides réalisées à l'appui de l'hypothèse de la charge en glucides n'a soutenu le régime pauvre en glucides pendant plus de 2 semaines [5], et la plupart (y compris le rapport classique de Christensen et Hansen [2]) ont maintenu leurs régimes faibles en glucides pendant 7 jours ou moins.

Il n'existe à ce jour aucune étude qui examine attentivement la durée optimale de cette période de céto-adaptation, mais elle est clairement supérieure à une semaine et probablement bien avancée dans les 3 à 4 semaines. Le processus ne semble pas se produire plus rapidement chez les athlètes hautement entraînés que chez les personnes en surpoids ou non entraînées. Ce processus d'adaptation semble également nécessiter une adhésion constante à la restriction en glucides, car les personnes qui consomment des glucides par intermittence tout en essayant un régime cétogène signalent une tolérance à l'exercice subjectivement réduite.

Sodium et potassium

Le deuxième facteur différenciant les études de l'auteur de beaucoup d'autres est une nutrition minérale optimisée, qui présente des avantages à la fois pour la réserve cardiovasculaire à court terme et la préservation de la masse corporelle maigre et de la fonction sur de plus longues périodes. Les Inuits vivaient une grande partie de l'année sur la glace côtière (qui est en partie de l'eau de mer dessalée) et une grande partie de leur nourriture consistait en une soupe faite de viande dans un bouillon provenant de cette source d'eau saumâtre. Lorsqu'ils allaient chasser à l'intérieur des terres, ils ajoutaient traditionnellement du sang de caribou (également une riche source de sodium) à leur soupe. Avec ces techniques dérivées empiriquement, la culture inuite avait adapté les ressources disponibles pour optimiser leurs apports en sodium et en potassium.

Lorsque la viande est cuite au four, rôtie ou grillée ou lorsqu'elle est bouillie mais que le bouillon est jeté, le potassium initialement présent dans la viande est perdu, ce qui rend plus difficile le maintien de l'équilibre en potassium en l'absence de fruits et légumes. Parce que nos sujets de recherche étaient habitués à manger de la viande, du poisson et de la volaille préparés autrement que comme de la soupe, nous avons choisi de leur donner la plupart de leur sodium séparément sous forme de bouillon et un modeste supplément supplémentaire de potassium sous forme de bicarbonate de potassium. Avec ces suppléments maintenant des apports quotidiens en sodium à 3-5 g/j et en potassium total à 2-3 g/j, nos sujets adultes ont pu maintenir efficacement leur réserve circulatoire (c'est-à-dire permettre une vasodilatation pendant l'exercice sous-maximal) et un équilibre azoté efficace avec préservation fonctionnelle des tissus.

Un exemple de ce qui se passe lorsque ces considérations minérales ne sont pas prises en compte peut être trouvé dans une étude publiée en bonne place en 1980 [18]. Il s'agissait d'une étude conçue pour évaluer la valeur relative de « protéines seulement » par rapport à « protéines plus glucides » dans la préservation du tissu maigre pendant un régime amaigrissant. Le régime uniquement protéiné se composait uniquement de dinde bouillie (pris sans le bouillon), tandis que le régime protéines plus glucides consistait en un nombre égal de calories fournies comme dinde plus jus de raisin. Suivis pendant 4 semaines dans un service métabolique, les sujets prenant la protéine plus les glucides ont assez bien réussi à maintenir la masse corporelle maigre (mesurée par le bilan azoté), tandis que ceux prenant la protéine n'ont connu qu'une perte progressive d'azote corporel.

Un indice sur ce qui se passait dans cette « étude sur la Turquie » pouvait être trouvé dans les données sur le bilan potassique fournies dans ce rapport. Normalement, les gains ou les pertes d'azote et de potassium sont étroitement corrélés, car ils sont tous deux contenus dans le tissu maigre. Il est intéressant de noter que les auteurs ont noté que les sujets ayant un régime uniquement protéiné perdaient de l'azote, mais gagner potassium. Comme indiqué dans une lettre de réfutation publiée peu après ce rapport [19], cette anomalie s'est produite parce que les auteurs ont supposé que l'apport en potassium de leurs sujets était basé sur les valeurs du manuel pour la dinde crue, ne reconnaissant pas que la moitié de ce potassium était jetée dans le bouillon non consommé. . Privés de ce potassium (et également limités dans leur apport en sel), ces sujets n'ont pas pu bénéficier des protéines alimentaires apportées et ont perdu du tissu maigre. Il convient également de noter, bien que cette étude ait été efficacement réfutée par une étude métabolique bien conçue publiée 3 ans plus tard [20], cette « étude turque » continue d'être citée comme un exemple des limites des régimes amaigrissants à faible teneur en glucides.

Dose de protéines

Le troisième facteur alimentaire affectant potentiellement les performances physiques est l'ajustement de l'apport en protéines pour le ramener dans la fenêtre thérapeutique optimale pour le métabolisme humain. Les études mentionnées ici [13-15, 20] démontrent une préservation efficace de la masse corporelle maigre et des performances physiques lorsque les protéines sont comprises entre 1,2 et 1,7 g/kg de poids corporel de référence par jour, fournies dans le contexte de minéraux adéquats. En choisissant la valeur médiane de 1,5 g/kg-j, pour les adultes avec des poids de référence allant de 60 à 80 kg, cela se traduit par des apports protéiques quotidiens totaux de 90 à 120 g/j. Ce nombre est également cohérent avec l'apport en protéines rapporté dans l'étude Bellevue [9]. Lorsqu'elles sont exprimées dans le contexte de dépenses énergétiques quotidiennes totales de 2000 à 3000 kcal/j, environ 15 % de la dépense énergétique quotidienne (ou de l'apport si le régime est eucalorique) doit être fourni sous forme de protéines.

Les effets de la réduction de l'apport quotidien en protéines à moins de 1,2 g/kg de poids de référence lors d'un régime cétogène incluent une perte progressive de tissu maigre fonctionnel et donc une perte de performance physique, comme démontré par Davis et al [21]. Dans cette étude, les sujets ayant reçu des protéines à 1,1 g/kg-j ont connu une réduction significative de la VO2max sur une période de 3 mois avec un régime cétogène, alors que les sujets ayant reçu 1,5 g/kg-j ont maintenu leur VO2max.

À l'autre extrémité du spectre, des apports plus élevés en protéines ont le potentiel d'effets secondaires négatifs si l'apport de ce nutriment dépasse 25 % de la dépense énergétique quotidienne. Une préoccupation avec des niveaux plus élevés d'apport en protéines est la suppression de la cétogenèse par rapport à une quantité équi-calorique de graisse (en supposant que les cétones sont une adaptation bénéfique à l'homéostasie du carburant du corps entier). De plus, Stefansson décrit une maladie connue par les Inuits sous le nom de malaise du lapin [8]. Ce problème se produirait au début du printemps lorsque les lapins très maigres étaient le seul gibier disponible, lorsque les gens pourraient être tentés de manger trop de protéines en l'absence d'une autre source de graisse alimentaire. Les symptômes ont été signalés survenant dans la semaine, et comprenaient des maux de tête et de la lassitude. De tels symptômes ne sont pas rares chez les personnes qui entreprennent avec désinvolture un régime « pauvre en glucides et riche en protéines ».


Qu'est-ce que la respiration anaérobie ?

La respiration anaérobie est un processus dans lequel les organismes produisent de l'énergie en l'absence d'oxygène. Cet article de BiologyWise vous explique en détail toutes les étapes de la respiration anaérobie.

La respiration anaérobie est un processus dans lequel les organismes produisent de l'énergie en l'absence d'oxygène. Cet article de BiologyWise vous explique en détail toutes les étapes de la respiration anaérobie.

  • En raison de la respiration anaérobie de certaines plantes et levures, de l'éthanol est produit, qui constitue la base de l'alcool consommable.
  • En boulangerie, le pain lève à cause de la respiration anaérobie de la levure et du CO2.

La respiration est un processus important de la vie. C'est une voie biochimique qui libère de l'énergie à partir des liaisons chimiques du glucose, et à son tour, cette énergie est utilisée pour exécuter les autres fonctions essentielles de la vie. Chaque cellule vivante suit la respiration cellulaire. La respiration cellulaire peut être réalisée par deux voies différentes. La respiration cellulaire qui se produit en présence d'oxygène est appelée respiration aérobie, et celle qui se produit en l'absence d'oxygène est respiration cellulaire anaérobie.

Aimeriez-vous écrire pour nous? Eh bien, nous recherchons de bons écrivains qui veulent faire passer le mot. Contactez-nous et nous discuterons.

Dans les cellules procaryotes, les étapes de respiration cellulaire sont effectuées dans le cytoplasme et les surfaces internes des cellules. Dans le cas des cellules eucaryotes, les mitochondries sont le site de production d'énergie. L'énergie est produite sous forme d'ATP (Adenosine Triphospahate).

Dans la respiration cellulaire, le sous-produit est le CO2. Ces déchets métaboliques se lient à l'eau et forment de l'acide carbonique qui est essentiel pour maintenir le pH du sang. Si CO2 est en excès, cela fera baisser le pH. Par conséquent, l'excès de CO2 est retiré du corps régulièrement. Il s'agissait d'une brève description de la respiration aérobie.

Le processus de respiration cellulaire anaérobie est le seul cycle de production d'énergie pour de nombreuses bactéries anaérobies. De nombreuses cellules eucaryotes activent également leur processus de respiration anaérobie au cas où l'apport d'oxygène est faible. Le meilleur exemple de ce processus dans les cellules eucaryotes sont les muscles humains. Voyons cela à travers l'exemple suivant :

Lorsque nous faisons de l'exercice, notre corps réagit aux muscles qui travaillent en fournissant plus d'oxygène. En présence d'oxygène, le glucose se décompose en dioxyde de carbone et en eau. Mais lorsque nous suivons des activités étrangères, le niveau d'oxygène dans le tissu musculaire diminue. C'est parce que l'offre ne répond pas à la demande. Ce faible niveau d'oxygène entraîne une respiration anaérobie des cellules et une accumulation d'acide lactique fournit les molécules d'ATP indispensables aux fonctions cellulaires. Cela fatigue vos muscles et vous pouvez souffrir de crampes.

Dans le processus de respiration anaérobie, la glycolyse, qui est la première étape, est une respiration cellulaire aérobie. Cette étape donne deux molécules d'ATP. Le produit de la glycolyse est le pyruvate utilisé dans la fermentation de la respiration anaérobie. Cette fermentation par respiration anaérobie aide à la production d'éthanol et de nicotinamide adénine dinucléotide (NAD + ) ou à la production de lactate et de NAD + . La production de NAD + est très nécessaire car la glycolyse l'utilise, et s'il y a épuisement du NAD + , cela conduira à la mort cellulaire. Le processus de respiration anaérobie suit le cycle de Krebs et se produit dans le liquide du cytoplasme. Le principal rendement énergétique de la respiration aérobie a lieu dans les mitochondries. Une grande partie de l'énergie est gaspillée sous forme de molécules d'éthanol et de lactate car la cellule ne peut pas les utiliser. Au lieu de cela, ils excrètent ces produits sous forme de déchets. La respiration anaérobie se déroule sous la forme de deux voies, la fermentation alcoolique et la fermentation lactique. Voici l'équation chimique de la respiration anaérobie :

La respiration anaérobie est énergétiquement moins efficace que la respiration aérobie. Il existe de nombreuses enzymes et molécules impliquées dans la voie anaérobie.

Articles Similaires

Il existe deux principaux types de respiration : aérobie et anaérobie. Cet article vous donnera une bonne compréhension de ces deux processus, et répertoriera également les principales différences entre eux.

L'équation de la respiration cellulaire aide à calculer la libération d'énergie en décomposant le glucose en présence d'oxygène dans une cellule. Si vous recherchez des informations et hellip

La respiration cellulaire est essentielle au maintien de la vie au niveau cellulaire. Cet article de BiologyWise vous fournit son schéma et quelques brèves informations. Regarde!


Consommation d'oxygène et contributions aérobies et anaérobies à l'exercice

Ce qui suit est un extrait exclusif du livre Essentiels de la musculation et du conditionnement-4e édition avec ressource Web, publié par Human Kinetics. Tous les textes et images fournis par Human Kinetics.

L'absorption (ou la consommation) d'oxygène est une mesure de la capacité d'une personne à absorber de l'oxygène via le système respiratoire et à l'acheminer vers les tissus de travail via le système cardiovasculaire, et la capacité des tissus de travail (principalement le muscle squelettique) à utiliser l'oxygène. Au cours d'un exercice de faible intensité avec une puissance de sortie constante, la consommation d'oxygène augmente pendant les premières minutes jusqu'à ce qu'un état stable de consommation (la demande en oxygène soit égale à la consommation d'oxygène) soit atteint (figure 3.9) (7, 83).

Au début d'un exercice, cependant, une partie de l'énergie doit être fournie par des mécanismes anaérobies car le système aérobie réagit lentement à l'augmentation initiale de la demande d'énergie (62, 153). Cette contribution anaérobie au coût énergétique total de l'exercice est appelée déficit en oxygène (83, 107). Après l'exercice, la consommation d'oxygène reste au-dessus des niveaux d'avant l'exercice pendant une période de temps qui varie en fonction de l'intensité et de la durée de l'exercice. L'absorption d'oxygène après l'exercice a été appelée dette d'oxygène (83, 107), récupération d'O 2 (107) ou consommation excessive d'oxygène après l'exercice (EPOC) (22). L'EPOC est l'absorption d'oxygène au-dessus des valeurs de repos utilisées pour restaurer le corps à l'état d'avant l'exercice (139). Seules des relations faibles à modérées entre le déficit en oxygène et l'EPOC ont été observées (13, 77), le déficit en oxygène peut influencer la taille de l'EPOC, mais les deux ne sont pas égaux. Les facteurs possibles affectant l'EPOC sont répertoriés dans l'encadré (17, 21, 22, 58, 107).

Les mécanismes anaérobies fournissent une grande partie de l'énergie nécessaire au travail si l'intensité de l'exercice est supérieure à la consommation maximale d'oxygène qu'une personne peut atteindre (figure 3.10). Généralement, à mesure que la contribution des mécanismes anaérobies soutenant l'exercice augmente, la durée de l'exercice diminue (7, 68, 156, 157).

La contribution approximative des mécanismes anaérobies et aérobies aux efforts soutenus maximaux sur un vélo ergomètre est présentée dans le tableau 3.5 (110, 149, 159). Les contributions des mécanismes anaérobies sont primaires jusqu'à 60 secondes, après quoi le métabolisme aérobie devient le principal mécanisme d'approvisionnement en énergie. La contribution des mécanismes anaérobies à ce type d'exercice représente la capacité anaérobie maximale (109, 149).

Développé par la National Strength and Conditioning Association, Essentials of Strength Training and Conditioning, quatrième édition, est le texte de préparation fondamental pour l'examen Certified Strength and Conditioning Specialist ® (CSCS ® ) ainsi qu'une référence définitive que les professionnels de la force et du conditionnement consulteront. dans la pratique quotidienne. Le livre est disponible partout dans les librairies, ainsi qu'en ligne au Magasin NSCA.


Voir la vidéo: Lihaksen toiminta (Décembre 2021).