Informations

Est-ce une fourmi charpentière ?


Je suis tombé sur quelques centaines de ces essaims autour de deux endroits différents dans mon salon aujourd'hui. Ils ressemblent un peu à une fourmi charpentière pour moi, mais je ne suis pas sûr.

Aussi, j'aimerais savoir comment vous avez identifié la fourmi.

// EDIT, par une suggestion utile, je suis à Los Angeles, CA, US. Nous avons juste eu de la pluie au cours des 4 à 5 derniers jours et elle s'est asséchée depuis.


Non, ce n'est pas une fourmi charpentière… c'est peut-être une fourmi des pavés (Tetramorium caespitum) - seulement c'est un mâle et donc ailé… pour l'identification… suivez ces directives-

Les ouvrières de la chaussée sont petites, mesurant de 1/8 de pouce à 3/16 de pouce de long et de couleur brun noirâtre avec des pattes de couleur claire et deux épines au bout du thorax. Un caractère distinctif, visible avec une loupe ou un microscope, est la série de fines rainures parallèles sur la tête et le thorax


Hyménoptères, Formicidae, Formicinae, Camponotus sp (reine). "Fourmi charpentière"

Le segment unique entre le thorax et l'abdomen indique que cette fourmi appartient à la sous-famille des Formicinae ; le motif de couleur, la cuticule brillante et le thorax concave indiquent que cette fourmi est du genre Camponotus. Il a des ailes donc c'est soit une reine soit un mâle, et vous pouvez exclure qu'il s'agisse d'un mâle par l'absence d'organes reproducteurs externes à l'extrémité de l'abdomen et par le fait que la tête est complètement développée avec des yeux relativement petits par rapport à la tête et les mandibules entièrement développées.


Les fourmis charpentières, Camponotus sp.

  • Les adultes varient en longueur (polymorphe)
    • Ouvrier mineur : 1 /4 pouce (6 mm)
    • Ouvrier majeur : 1 /2 pouce (12 mm)
    • Reproducteurs ailés : jusqu'à 7 /16 pouce (18 mm)
    • Reine fonctionnelle sans ailes : 9 /16 pouce (20 mm)

    Les fourmis charpentières sont très adaptables et capables d'établir des nids dans divers environnements. Ils se produisent le plus souvent dans les zones boisées, préférant nicher dans un environnement humide et humide. Ils nichent dans des arbres vivants ou morts et des souches, des branches d'arbres morts, du bois enterré, du bois de chauffage, des poteaux de clôture, des bois d'aménagement, des trous d'arbres, des portes en bois creuses, des poutres de plafond, sous les planches de toiture et l'isolation du grenier, les vides au-dessus des fenêtres et des porches, sous pierres, bûches et autres objets sur le sol. Dans les structures, les bois endommagés par les fuites d'eau attirent ces fourmis et elles choisissent des zones humides, molles et en décomposition pour les sites de nidification. Ces fourmis préfèrent nicher dans le bois, mais sont capables de nicher dans des cavités préformées, ou des cavités naturelles, des galeries de termites, ou même dans des sites exposés dans des boîtes, des armoires ou des greniers. Les fourmis charpentières ne mangent pas de bois, mais en retirent des quantités pour agrandir le nid pour une colonie en croissance. Cette activité peut causer des dommages structurels. Les fourmis charpentières se nourrissent principalement de miellat produit par des insectes homoptères (pucerons, cochenilles et cochenilles) qui se nourrissent de la sève des tissus végétaux.

    Les fourmis charpentières ont un thorax uniformément arrondi vu de côté. Le pédicelle abdominal a un seul segment, le pétiole, entre le thorax et le gaster. Une frange de poils entoure l'orifice cloacal terminal. Les ouvrières ne piquent pas mais sont capables de mordre et d'injecter de l'acide formique dans la zone percée, ce qui peut être assez douloureux. La caste des ouvrières est polymorphe. Les fourmis charpentières noires, Camponotus pennsylvanicus (DeGeer) ont une reine inséminée dans chaque colonie, cependant, des colonies d'autres espèces telles que Camponotus vicinus (Mayr) peut avoir plusieurs reines. Une reine nouvellement accouplée trouve un site de nidification convenable et élève la première couvée de petites ouvrières (minims). Ces premières ouvrières commencent à construire et à agrandir le nid, à rassembler de la nourriture, à s'occuper de la reine et du prochain lot de couvée. La colonie se développera lentement la première année avec seulement environ 10 à 15 ouvrières produites. Environ le double de ce nombre sera produit la deuxième année. Les principaux travailleurs apparaîtront d'ici six à dix ans. Des formes reproductrices apparaîtront peu après l'émergence des principales ouvrières. Typiquement, la colonie parentale sera située à l'extérieur. Les colonies à l'intérieur seront associées à des fuites d'eau.


    Contenu

    Les espèces de fourmis charpentières résident à la fois à l'extérieur et à l'intérieur dans du bois humide, en décomposition ou creux, le plus souvent dans les environnements forestiers. Ils ont coupé des "galeries" dans le grain du bois pour fournir des passages permettant le mouvement entre les différentes sections du nid. Certaines parties d'une maison, comme autour et sous les fenêtres, les avant-toits, les terrasses et les porches, sont plus susceptibles d'être infestées par les fourmis charpentières, car ces zones sont les plus vulnérables à l'humidité. [ citation requise ]

    Les fourmis charpentières sont connues pour construire de vastes systèmes de tunnels souterrains. Ces systèmes mènent souvent à une fin à une source de nourriture - souvent des colonies de pucerons, où les fourmis extraient et se nourrissent de miellat. Ces systèmes de tunnels existent aussi souvent dans les arbres. Les colonies comprennent généralement une colonie "parente" centrale entourée et complétée par des colonies satellites plus petites. [5]

    Nourriture Modifier

    Les fourmis charpentières sont considérées à la fois comme des prédateurs et des charognards. Ces fourmis sont des butineuses qui mangent généralement des parties d'autres insectes morts ou des substances dérivées d'autres insectes. Les aliments courants pour eux comprennent les parties d'insectes, le "mielleux" produit par les pucerons ou le nectar extrafloral des plantes. Ils sont également connus pour manger d'autres liquides sucrés tels que le miel, le sirop ou les jus. Les fourmis charpentières peuvent augmenter la capacité de survie des pucerons lorsqu'elles les soignent. Ils s'occupent de nombreuses espèces de pucerons, mais peuvent également exprimer une préférence pour certaines espèces. [ citation requise ]

    La plupart des espèces de fourmis charpentières se nourrissent la nuit. Lors de la recherche de nourriture, ils collectent et consomment généralement des insectes morts. Certaines espèces collectent moins souvent des insectes vivants. Lorsqu'elles découvrent un insecte mort, les ouvrières l'entourent et en extraient les fluides corporels pour les ramener au nid. La coquille à base de chitine restante est laissée pour compte. Parfois, les fourmis ramènent la tête chitineuse de l'insecte au nid, où elles extraient également son tissu interne. [6] Les fourmis peuvent se nourrir individuellement ou en petits ou grands groupes, bien qu'elles choisissent souvent de le faire individuellement. Différentes colonies à proximité peuvent avoir des régions de recherche de nourriture qui se chevauchent, bien qu'elles ne s'entraident généralement pas dans la recherche de nourriture. Leurs principales sources de nourriture comprennent normalement des protéines et des glucides. [7] Des cas de fourmis charpentières saignant des ormes chinois pour la sève ont été observés dans la région du nord de l'Arizona. Ces cas peuvent être rares car les colonies dépassaient largement la taille standard des colonies de fourmis charpentières ailleurs. [8] Lorsque les ouvrières trouvent des sources de nourriture, elles communiquent cette information au reste du nid. Ils utilisent des phéromones biochimiques pour marquer le chemin le plus court qui peut être emprunté du nid à la source. Lorsqu'un nombre important d'ouvrières suit cette piste, la force de la queue augmente et une piste de recherche de nourriture est établie. Cela se termine lorsque la source de nourriture est épuisée. Les ouvrières vont ensuite nourrir la reine et les larves en consommant la nourriture qu'elles ont trouvée, et en régurgitant (trophallaxie) la nourriture au nid. Les sentiers de recherche de nourriture peuvent être souterrains ou aériens. [9]

    Bien que les fourmis charpentières n'aient pas tendance à être extrêmement agressives, elles ont développé des mécanismes pour maximiser leur approvisionnement à partir d'une source de nourriture lorsque cette même source de nourriture est visitée par un organisme concurrent. Ceci est accompli de différentes manières. Parfois, ils colonisent une zone proche d'un approvisionnement alimentaire relativement statique. Le plus souvent, ils développent une manière systémique de visiter la source de nourriture avec des voyages alternés par différentes fourmis individuelles ou groupes. Cela leur permet de diminuer les gains des intrus car les intrus ont tendance à visiter de manière dispersée, aléatoire et non organisée. Les fourmis, cependant, visitent systématiquement les sources de telle sorte qu'elles abaissent la récolte moyenne sur pied. Ils ont tendance à visiter des zones alimentaires plus riches en ressources dans le but de minimiser la disponibilité des ressources pour les autres. C'est-à-dire que plus le comportement de recherche de nourriture des fourmis est systématique, plus celui de ses concurrents est aléatoire. [dix]

    Contrairement à la croyance populaire, les fourmis charpentières ne mangent pas de bois car elles sont incapables de digérer la cellulose. Ils ne font que créer des tunnels et des nids à l'intérieur. [11]

    Symbiotes Modifier

    Toutes les fourmis de ce genre, et certains genres apparentés, possèdent un endosymbionte bactérien obligatoire appelé Blochmannia. [12] Cette bactérie a un petit génome et conserve des gènes pour biosynthétiser les acides aminés essentiels et d'autres nutriments. Cela suggère que la bactérie joue un rôle dans la nutrition des fourmis. De nombreux Camponote espèces sont également infectées par Wolbachia, un autre endosymbiote répandu dans tous les groupes d'insectes. Wolbachia est associé aux cellules nourricières des ovaires de la reine chez l'espèce Texteur Camponotus, ce qui entraîne l'infection de la larve de l'ouvrière. [13]


    Habitudes

    La plupart des espèces de fourmis charpentières attaquent le bois qui est actuellement ou a déjà été mouillé et endommagé par la moisissure. Même si les fourmis charpentières envahissent d'abord le bois humide et pourri, elles peuvent ensuite commencer à creuser des tunnels dans du bois sec et intact. Ils pénètrent généralement dans les bâtiments par des fissures autour des portes, des fenêtres ou par des pénétrations de plomberie et d'électricité dans la maison. Ils ramperont également le long des câbles aériens, des arbustes ou des branches d'arbres à l'extérieur qui touchent le bâtiment au-dessus du sol, puis entreront dans la maison par une petite ouverture.

    Les fourmis charpentières construisent leurs nids à l'extérieur dans diverses sources de bois, notamment des souches d'arbres, des poteaux de clôture pourris, du vieux bois de chauffage, sous des pierres, etc. La colonie parentale, ou colonie principale, est généralement située à l'extérieur et contient la reine, les œufs et les jeunes. Des nids satellites peuvent apparaître et se ramifier à partir de la colonie parentale principale et ils ne contiennent que des ouvrières, des larves matures et des pupes. Les nids satellites se forment au milieu de l'été à l'intérieur comme à l'extérieur et ne se forment que lorsque la colonie parentale atteint la maturité sur plusieurs années. Habituellement vers août, les ouvrières et les fourmis ailées sortiront des pupes.

    Les fourmis charpentières commenceront à s'accoupler dans un processus appelé essaimage. Les mâles ailés sont généralement les premiers à émerger lorsque les conditions environnementales telles que la température et la lumière du jour prolongée signifient qu'il est temps d'essaimer. Si les conditions sont réunies, le mâle libère une phéromone qui stimule la femelle à quitter son nid. La première apparition de mâles ailés dans une maison inquiète souvent les propriétaires, car cela signifie que des fourmis vivent à l'intérieur de la maison. Sinon, la présence d'un nid de fourmis charpentières à l'intérieur est parfois signalée par un bruissement qui viendra des vides des murs ou du bois où se trouve le nid lorsque les formes ailées sont perturbées.

    Les fourmis charpentières se nourrissent principalement de miellat d'insectes, de jus de plantes et de fruits, d'insectes et d'autres arthropodes. À l'intérieur, ils se nourriront également de sucreries, d'œufs, de viandes, de gâteaux et de graisse. Les ouvrières se nourrissent jusqu'à 300 pieds de leur nid. Bien que certains travailleurs soient actifs pendant la journée, la plupart des activités ont lieu peu avant le crépuscule jusqu'à l'aube.


    Faits intéressants concernant la biologie de la fourmi charpentière

    Au cours des dernières années, l'industrie de la lutte antiparasitaire a fait la promotion et la pratique de la lutte antiparasitaire intégrée (IPM). L'IPM souligne l'importance d'utiliser de multiples tactiques non chimiques pour à la fois remédier aux infestations de ravageurs existantes et prévenir de futures infestations de ravageurs. L'IPM promeut des tactiques de lutte antiparasitaire sensées, telles que l'exclusion des parasites des maisons en scellant les points d'entrée potentiels et en éliminant l'humidité, les ordures, les miettes de nourriture et autres attractifs antiparasitaires à l'intérieur. Cependant, afin de tirer le meilleur parti des tactiques IPM, il est important que les professionnels de la lutte antiparasitaire possèdent une compréhension de la biologie des arthropodes. Ceci est particulièrement important en ce qui concerne les fourmis, car les fourmis nuisibles diffèrent énormément en ce qui concerne les conditions environnementales et les sources de nourriture qu'elles préfèrent.

    Conformément aux principes de l'IPM, les espèces d'arthropodes nuisibles doivent d'abord être identifiées avant qu'un programme de contrôle puisse être développé. Certaines espèces de fourmis nuisibles sont attirées par les appâts qui imitent l'odeur de la viande, tandis que d'autres sont attirées par l'odeur des sucres, et certaines fourmis, en particulier les fourmis envahissantes ou « clochardes », ne réagiront pas aux appâts de quelque sorte que ce soit. Le régime alimentaire de certaines espèces de fourmis nuisibles peut même changer au cours des saisons du printemps, de l'été et de l'automne, et c'est le cas des fourmis charpentières. Les fourmis charpentières sont les fourmis nuisibles les plus couramment contrôlées dans les structures à travers les États-Unis, en particulier dans le nord-est où les espèces de fourmis charpentières les plus destructrices sont répandues. Cette espèce est communément appelée « fourmi noire charpentière » (Camponotus pennsylvanicus), et les infestations sont difficiles à contrôler en raison de l'habitude de cette espèce d'établir plusieurs nids satellites dans des zones intérieures cachées comme des vides muraux.

    Les ouvrières des fourmis charpentières se distinguent par leur taille particulièrement grande, mais les infestations sont généralement d'abord remarquées par la présence de petites ouvrières qui se nourrissent dans les maisons. La présence à l'intérieur de petites ouvrières de fourmis charpentières indique qu'une infestation en est à ses premiers stades, car les reines ne peuvent pas nourrir leur progéniture première née ainsi que la progéniture ultérieure. En effet, leur énergie reste épuisée pendant un certain temps en raison de l'effort requis pour établir une nouvelle colonie. Cependant, une fois que les reines ont retrouvé leurs forces, elles peuvent consacrer plus de temps à nourrir leur progéniture, ce qui se traduit par un développement amélioré et, finalement, des ouvrières de plus grande taille. L'observation de la taille des ouvrières des fourmis charpentières révèle le stade actuel du développement de la colonie, et cette connaissance est nécessaire pour déterminer si les ouvrières des fourmis charpentières ont établi des nids satellites à l'intérieur.

    Avez-vous déjà essayé de contrôler une infestation de fourmis charpentières sans l'aide d'un professionnel ?


    Les fourmis charpentières et leur cycle de vie

    Les fourmis sont des parasites domestiques courants. Dans de nombreuses régions du Canada, vous trouverez plusieurs espèces de fourmis, dont certaines envahissent les maisons. Une de ces espèces de fourmis est la fourmi charpentière. Les fourmis charpentières peuvent causer des dommages structurels aux maisons car elles mâchent du bois pour construire leurs nids et savent comment se débarrasser des fourmis dans votre salle de bain peut protéger votre investissement.

    Comprendre le cycle de vie d'une fourmi charpentière peut s'avérer utile. On dit souvent que la connaissance est le pouvoir.

    Réplication

    Une colonie de fourmis charpentières a des comportements de réplication similaires à plusieurs autres espèces de fourmis. La première étape consiste pour la colonie à envoyer une reine ailée ou un mâle ailé à la recherche d'un endroit où se sentir chez soi. Cependant, la colonie n'a pas de membres ailés jusqu'à ce qu'ils construisent leur nombre.

    Une colonie de fourmis charpentières attendra d'avoir entre deux et trois mille ouvrières, ce qui peut prendre plusieurs années. Une fois arrivés à ce point, ils produiront des fourmis ailées. Une fois que la colonie est arrivée à maturité au point de pouvoir produire des fourmis ailées, elles se mettront rapidement au travail pour les reproduire.

    Tout au long des mois d'été, la colonie produira de deux cents à quatre cents fourmis ailées. Comme les fourmis hibernent en hiver, les membres ailés resteront dans le nid pendant les saisons froides. Une fois le printemps arrivé, les membres ailés de la colonie quitteront le nid. Si vous avez des connaissances sur la reproduction et le cycle de vie d'une fourmi charpentière, vous avez potentiellement le pouvoir de contrôler et enlever les fourmis charpentières de chez vous.

    Activité hors saison

    Les fourmis charpentières préfèrent construire leurs nids dans le bois tendre des arbres en décomposition et des souches d'arbres. Cependant, ils construiront également des nids dans vos murs et planchers si nécessaire. Si une colonie de fourmis charpentières s'installe dans votre maison, vous remarquerez peut-être une activité hors saison. Lorsque les fourmis construisent leur colonie à l'extérieur, elles subissent des fluctuations de température normales, ce qui les fait hiberner.

    S'ils vivent à l'intérieur de votre maison, cependant, la chaleur de votre maison peut les garder actifs même pendant les mois d'hiver. Si vous remarquez que des fourmis charpentières se déplacent activement à l'intérieur de votre maison pendant l'hiver, cela signifie probablement qu'elles ont probablement un nid quelque part dans votre maison.

    Gardez à l'esprit que si les fourmis suivent un schéma normal basé sur les changements saisonniers, vous ne verrez pas de fourmis charpentières se reproduire jusqu'à ce que le temps se réchauffe. À la fin du printemps et au début de l'été, les reproducteurs sortiront du nid, provoquant un pic d'activité.

    Accouplement

    Lorsque les reproducteurs sortent du nid, ils prennent leur envol. Pendant ce vol, les fourmis mâles et femelles s'accoupleront. Le vol est cependant très bref et le mâle meurt peu après. La colonie couronnera une femelle comme reine et elle retirera ensuite ses ailes et cherchera un foyer pour sa colonie.

    Croissance et rôles de la colonie

    Il ne faut qu'une soixantaine de jours aux fourmis pour passer de l'œuf à l'adulte. Si vous deviez voir des fourmis charpentières dans votre maison, vous remarquerez peut-être une différence de taille entre elles. Les petites fourmis charpentières proviennent généralement de la première couvée de fourmis ouvrières produite par la reine.

    C'est un travail de fourmis ouvrières de chercher de la nourriture pour la colonie. Puisque la reine doit d'abord produire des fourmis ouvrières, la première couvée n'a pas les mêmes ressources alimentaires que les autres couvées. Par conséquent, la première couvée apparaîtra de plus petite taille par rapport aux autres couvées d'ouvrières.

    Dès que la première couvée devient adulte, elle prend en charge l'agrandissement du nid, la collecte de nourriture et la protection de la reine et de ses larves. La reine n'a qu'à se soucier de pondre des œufs pour la colonie. Son travail consiste à se reproduire et à créer suffisamment d'ouvrières pour soutenir pleinement la colonie.

    Si vous remarquez des fourmis charpentières dans votre maison, votre meilleur pari est de contacter un professionnel de la lutte antiparasitaire près de chez vous. Ils ont des méthodes qui peuvent éliminer la colonie de fourmis et tous les œufs pondus par la reine. Si, toutefois, vous adoptez l'approche du bricolage, vous risquez de ne pas réussir à éliminer les œufs non éclos. Par conséquent, vous continuerez à avoir un problème d'infestation de fourmis. Appelez The Exterminators Inc. si vous avez besoin d'aide pour lutter contre les fourmis charpentières ou tout autre organisme nuisible. Appelez le 647-496-2211 pour Les exterminateurs – lutte antiparasitaire Toronto.


    Pourquoi la semaine de sensibilisation à la fourmi charpentière est importante

    Les fourmis charpentières peuvent causer des dommages importants

    Une fois qu'elles ont fait leur chemin dans votre maison, les fourmis charpentières peuvent commencer à creuser des tunnels à travers des structures en bois massif. Cela peut causer des dommages à long terme aux fondations de votre maison, la rendant plutôt dangereuse pour l'habitation. La détection précoce de ces créatures dans votre maison est nécessaire pour éviter les dommages.

    Les fourmis charpentières peuvent mordre

    Les fourmis charpentières ont de fortes mâchoires qu'elles utilisent pour mordre dans le bois et creuser des tunnels. Lorsqu'ils mordent dans la peau, ils lui injectent de l'acide formique, ce qui peut provoquer une sensation de brûlure. Bien que les piqûres de fourmis charpentières soient rares, elles peuvent provoquer des réactions bénignes. Il est donc important de connaître les fourmis charpentières et de prendre les précautions nécessaires pour les tenir à distance.

    Ce sont des prédateurs

    Bien que les fourmis charpentières ne mangent pas de bois, elles se nourrissent d'autres insectes, de nectar de plantes, de miel, de sirop, de viande, de graisse et de graisse. Ils peuvent chasser pour se nourrir à 100 mètres de leur nid. La semaine de sensibilisation à la fourmi charpentière est donc importante, car la connaissance du sujet peut vous aider à faire face à un problème de fourmis si jamais il se présente.


    [Mannes on Marketing] Avez-vous pensé à "Sheconomics" ?

    Chroniques - Mannes on Marketing

    En novembre, j'ai eu le privilège de parler dans le cadre du programme Kentucky Short Course à un large éventail d'entreprises de lutte antiparasitaire - des entreprises du Midwest (principalement) dont la taille va des opérateurs individuels aux grandes entreprises. Le Dr Mike Potter de l'Université du Kentucky, qui organise cette réunion, m'avait demandé de parler des femmes en tant que clientes et employées - et y a-t-il une autre manière que nous devons considérer lors de la vente de nos services aux femmes ? Considérez ceci à propos des femmes d'aujourd'hui :

    Je suis plus instruit, plus individualiste et plus exigeant que mes prédécesseurs. Je m'attends à ce que vous sachiez ce que je veux et je m'attends à ce que vous sachiez ce que je suis prêt à payer pour cela. Si je vous appelle au téléphone pour faire n'importe quel type de demande, je veux que vous puissiez me donner une réponse en 3 secondes maximum. Je suis extrêmement compétente en informatique, je veux donc pouvoir vous trouver et communiquer avec vous sur Internet. Je ne veux pas être mis en attente et si vous ne pouvez pas livrer ce que je veux pour le prix que je veux quand je le veux et comme je le veux, notre société en réseau me dira où aller pour obtenir vos services.

    Bienvenue en 2011. Bienvenue dans "sheconomics".


    LES TEMPS ONT CHANGÉ. Je pense qu'il est juste de dire que nous avons tous su ou suspecté que dans l'économie d'aujourd'hui, les femmes prennent les décisions d'achat d'une maison. Il est répété à partir d'une variété de sources qu'ils prennent 85 pour cent des décisions d'achat et, selon le magazine Time, sont les « directeurs des achats de leur foyer ». La seule différence aujourd'hui est que les femmes sont aussi les gagne-pain. En octobre 2009, la main-d'œuvre américaine est devenue près de la moitié des femmes. Et cela ne va probablement pas changer de sitôt. Pour deux garçons diplômés de l'université, trois femmes le font. Et à mesure que nous passons d'une société basée sur la fabrication à une société basée sur l'information et le savoir, les femmes seront prêtes à accéder à ces emplois.

    Cela étant dit, les femmes gagnent toujours moins que les hommes. Cependant, sur certains marchés, cela change également. À Atlanta, par exemple, les femmes représentent 121% du salaire des hommes et à New York, 112%. Les femmes sont notre opportunité économique #1. Un récent rapport de Booz & Co. a qualifié les femmes de « troisième milliard », ce qui signifie qu'elles constituent la prochaine économie émergente à l'échelle mondiale.

    L'économie américaine des femmes représente plus de la moitié du PIB des États-Unis, soit environ 7 000 milliards de dollars. C'est la plus grande économie « nationale » sur terre, plus grande que l'ensemble de l'économie japonaise. Comme indiqué précédemment, les femmes achètent ou influencent 83 à 85 pour cent de tous les biens de consommation et ont la propriété exclusive ou conjointe de toutes les maisons. Et, les femmes représentent la majorité du marché en ligne. Les femmes rattrapent les hommes en termes de salaire et de pouvoir d'achat et prennent des décisions financières plus importantes. Un expert dit que si les entreprises ne commercialisent pas activement auprès des femmes, elles laissent de l'argent sur la table.


    UNE OPPORTUNITÉ POUR VOUS. Pourquoi une opportunité ? Il existe de nombreuses raisons, mais la première est que, selon toutes les recherches disponibles, les femmes sont deux fois plus susceptibles de diriger le processus décisionnel de lutte antiparasitaire (services à domicile en général) - de la recherche à l'embauche et à la réembauche d'une entreprise. Alors quelques conseils sur le marketing auprès des femmes :

    1. Une fois que vous l'avez, ne la laissez pas s'échapper ! Garder les clients coûte moins cher que d'en acheter de nouveaux.
    2. Les femmes traitent l'information et prennent des décisions d'achat différemment des hommes.
    3. Les femmes célibataires — propriétaires — deviennent de plus en plus influentes.
    4. Les clientes satisfaites ont un « effet multiplicateur client » bien au-delà de leurs propres achats. Les femmes génèrent du bouche à oreille et des références.
    5. Communiquez la valeur au lieu de lister les fonctionnalités.
    6. Comprenez qu'elle regarde TOUJOURS !
    7. Respectez-la.
    8. Adoptez des normes élevées.
    9. Soyez prêt à vous engager.


    "L'une des plus grosses erreurs que commettent les entreprises est de supposer que les femmes aiment la chaleur et le flou et qu'elles ne le sont pas", déclare Marti Barletta, auteur de trois livres sur le marketing auprès des femmes. Ils veulent tous les mêmes choses que les hommes font et puis certains. "Les femmes ont un processus de prise de décision plus complet." Pour une femme, les caractéristiques secondaires sont essentielles : uniformes propres, chaussons dans la maison, camions propres, durabilité. Si vous avez raison, vous avez vendu un travail de lutte antiparasitaire. Si vous obtenez la bonne femme, vous avez un client pour la vie.

    Les femmes sont de meilleures clientes. Ils sont plus fidèles et évangéliques. Ils parleront de vous et de votre entreprise - positivement ou négativement - selon le service que vous fournissez. L'essentiel est que vous n'avez pas besoin d'être une femme qui lit dans les pensées, vous avez juste besoin d'être conscient. Les femmes veulent que leurs problèmes de parasites soient résolus. Ils veulent faire partie du processus de prise de décision et si vous acceptez cela, vous réussirez.


    L'auteur est directeur du marketing et de la stratégie pour Arrow Exterminators, Atlanta, et peut être contacté à [email protected]


    Soyez averti lorsque nous avons des nouvelles, des cours ou des événements qui vous intéressent.

    En entrant votre e-mail, vous acceptez de recevoir des communications de Penn State Extension. Consultez notre politique de confidentialité.

    Merci pour votre soumission!

    Survie de mouches tachetées et dommages aux cultures agricoles spécialisées 2021

    Des articles

    Parasites destructeurs du bois

    Guides et publications

    Comment faire pour supprimer les œufs de mouches tachetées

    Vidéos

    Formation au permis de mouches tachetées pour les entreprises : Pennsylvanie

    Cours en ligne

    Formation au permis de mouches tachetées pour les entreprises : New Jersey

    Cours en ligne


    Voir la vidéo: extermination carpenter ants (Janvier 2022).