Informations

Puits et pores dans les tissus vasculaires


À quoi servent les creux et les pores des cellules du xylème et du phloème ? Je ne trouve pas à quoi servent ces composants dans les tissus vasculaires des plantes


Examen de la moelle osseuse

John W. Harvey DVM, PhD, DACVP , en hématologie vétérinaire , 2012

Cellules diverses et noyaux libres

Les cellules vasculaires et du tissu conjonctif sont généralement rompues lors de l'aspiration et de la préparation du frottis, bien qu'un faible nombre de cellules intactes puisse parfois être observé (Fig. 8-23, UN B ). Les cellules stromales sont plus évidentes dans les aspirats de moelle osseuse aplasiques dans lesquels les précurseurs de cellules sanguines normales sont nettement réduits ou absents (Fig. 8-24). Les cellules stromales rompues représentent certains des noyaux libres trouvés dans les frottis de moelle osseuse (voir Fig. 8-22, C-E ). Les noyaux libres proviennent également de diverses autres cellules de la moelle osseuse, en particulier dans les frottis fabriqués à partir de moelle coagulée, dans les frottis minces ou dans les zones minces des frottis où des forces excessives ont détruit les cellules. Les noyaux libres des métarubricytes ont été appelés hématogones. Le terme cellule de panier a été utilisé pour désigner les noyaux libres dans lesquels la chromatine est dispersée en forme de dentelle (voir Fig. 8-22, E ).

Les adipocytes varient en taille et en nombre dans la moelle osseuse. Bien que la moelle osseuse normale contienne de nombreux adipocytes, ces cellules se rompent facilement lors du prélèvement des échantillons et de la préparation des frottis. Les adipocytes apparaissent sous la forme de grandes vacuoles dans les particules de moelle après que la graisse a été retirée pendant la fixation du frottis (voir les figures 8-8, 8-11).

Les précurseurs des mastocytes sont produits dans la moelle osseuse, mais les mastocytes matures sont rarement observés dans la moelle osseuse normale. 11 Les mastocytes sont des cellules rondes avec des noyaux ronds. Ils ont généralement un grand nombre de granules violets dans le cytoplasme (voir Fig.8-22, F ).


Plantes vasculaires

Libérées de l'exigence d'embrasser une surface de sol humide, les plantes à tissu vasculaire peuvent pousser en hauteur, étendant leurs tiges et leurs feuilles complexes dans l'air sec. Le tissu vasculaire, ainsi que plusieurs autres caractéristiques végétales importantes, ont permis aux plantes de coloniser la surface de la Terre. Aujourd'hui, notre planète abrite une énorme diversité de plantes vasculaires, y compris des formes aussi différentes que les fougères, les séquoias, les chênes et les orchidées.

Le tissu vasculaire se développe dans tous les organes (racine, tige et feuille) du corps de la plante. Dans le corps végétal primaire, le tissu vasculaire se différencie d'un méristème primaire, le procambium. Les tissus du xylème et du phloème qui se différencient du tissu procambial sont appelés xylème primaire et phloème primaire. Chez les plantes à croissance secondaire, le tissu vasculaire se différencie d'un méristème latéral, le cambium vasculaire, produisant un xylème secondaire et un phloème secondaire. Le xylème secondaire est un produit familier : le bois.


Tissus de soutien : Construire des gratte-ciel

Lorsque de plus en plus de plantes ont commencé à passer de l'eau à la terre, la concurrence est redevenue un problème (Figure (PageIndex<3>)). Pour résoudre ce problème, les plantes ont suivi la &ldquosolution de Manhattan&rdquo : elles ont poussé verticalement afin de pouvoir échapper à la concurrence pour la lumière du soleil et doivent donc se développer tissus de soutien.

Collenchyme (Figure (PageIndex<4>)) est un tissu de soutien vivant qui a des cellules allongées et une paroi cellulaire primaire épaisse. Sa fonction principale est le support mécanique des jeunes tiges et feuilles via la turgescence.

Sclérenchyme (Figure (PageIndex<4>)) est un tissu de soutien mort constitué de fibres longues ou de cellules courtes ressemblant à des cristaux. Chaque cellule a une épaisseur mur secondaire qui est riche en lignine. Sa fonction principale est de soutenir les organes végétaux plus âgés et de durcir différentes parties des plantes (par exemple, rendre les fruits non comestibles avant maturité afin que personne ne prenne les fruits avant que les graines ne soient prêtes à être distribuées). Sans sclérenchyme, si une plante est arrosée, les feuilles s'affaisseront car les vacuoles diminueront en taille ce qui abaisse la turgescence. Les fibres à l'intérieur du phloème (voir ci-dessous) sont parfois considérées comme un sclérenchyme distinct.

Trois fois au cours de leur évolution, les plantes ont trouvé une nouvelle application pour la lignine ou des polymères similaires : au début, des produits chimiques similaires recouvraient la paroi des spores, ce qui était une adaptation à la distribution des spores avec le vent. Ensuite, des produits chimiques similaires ont été utilisés pour fabriquer des cuticules, & ldquo-sac en plastique épidermique & rdquo pour empêcher la transpiration en dehors des stomates. Enfin, avec l'acquisition du sclérenchyme, les plantes ont trouvé comment utiliser des cellules mortes avec des parois cellulaires complètement lignifiées.

Soit dit en passant, les stomates ont probablement eu un sort similaire, ils sont historiquement apparus sur les sporanges pour les aider à sécher plus rapidement et à libérer efficacement les spores. La régulation de la transpiration est leur deuxième fonction.

Figure (PageIndex<4>) De gauche à droite, de haut en bas : parenchyme, sclérenchyme (coupes transversales et longitudinales) et collenchyme. Les trois premières photos de la tige d'Helianthus, la quatrième de la tige de Medicago. Grossissement &fois400.

Types de cellules et tissus

Les termes &ldquoParenchyma&rdquo et &ldquosclerenchyma&rdquo sont fréquemment utilisés de deux manières : premièrement, pour nommer les tissus (ou même les classes de tissus) qui se trouvent à plusieurs endroits du corps de la plante, et deuxièmement, pour nommer les types de cellules qui sont des composants des tissus. Par conséquent, il est possible de dire &ldquoparenchyme de tige&rdquo, &ldquoparenchyme de moelle de tige&rdquo, &ldquoparenchyme de xylème&rdquo et même &ldquoleaf le mésophylle est un parenchyme&rdquo.


Tissu vasculaire

Le tissu vasculaire est le système de plomberie de la plante. Il permet à l'eau, aux minéraux et aux sucres dissous issus de la photosynthèse de passer à travers les racines, les tiges, les feuilles et d'autres parties de la plante. Il est principalement composé de deux types de tissus conducteurs : le xylème et le phloème. Les veines des feuilles sont un exemple de tissu vasculaire, déplaçant la matière à travers la plante de la même manière que nos vaisseaux sanguins transportent les nutriments dans notre corps. Le xylème et le phloème sont toujours adjacents l'un à l'autre (Figure (PageIndex<6>)). Dans les tiges, le xylème et le phloème forment une structure appelée faisceau vasculaire dans les racines, c'est ce qu'on appelle la stèle vasculaire ou cylindre vasculaire.

Figure (PageIndex<6>) : cette micrographie lumineuse montre une coupe transversale d'une courge (Curcurbita maxima) tige. Chaque faisceau vasculaire en forme de larme se compose de gros vaisseaux du xylème vers l'intérieur et de petites cellules du phloème vers l'extérieur. Les cellules du xylème, qui transportent l'eau et les nutriments des racines vers le reste de la plante, sont mortes à maturité fonctionnelle. Les cellules du phloème, qui transportent les sucres et autres composés organiques du tissu photosynthétique vers le reste de la plante, sont vivantes. Les faisceaux vasculaires sont enfermés dans du tissu broyé et entourés de tissu dermique. (crédit : modification du travail par "(biophotos)"/Flickr scale-bar data from Matt Russell)

Tissu de xylème transporte l'eau et les minéraux des racines vers les différentes parties de la plante. Les cellules conductrices du xylème sont appelées éléments de la trachée. Des cellules de parenchyme sont également présentes dans le xylème, et des fibres de sclérenchyme et des scléréides sont parfois présents.

Il existe deux types d'éléments trachéaux : éléments de navire et trachéides (Figure (PageIndex<7>)). Les deux types de cellules qui sont morts à maturité et qui ont des parois cellulaires secondaires épaissies. Ces cellules se connectent les unes aux autres et permettent à l'eau d'être transportée à travers elles. Structurellement, les éléments du vaisseau sont plus larges que les trachéides et contiennent plaques perforées entre des éléments de vaisseaux adjacents (Figure (PageIndex<7-8>)). De larges ouvertures (fentes ou pores) dans les plaques de perforation permettent à l'eau de s'écouler verticalement entre les éléments du récipient, formant un tube continu. Les deux types d'éléments de la trachée contiennent fosses, des lacunes dans leurs parois cellulaires secondaires. Les cellules adjacentes ont des fosses aux mêmes endroits, formant paires de fosses, qui permettent à l'eau et aux minéraux de s'écouler entre les cellules adjacentes à travers le membrane de fosse (les parois cellulaires primaires restantes et minces dans ces régions Figure (PageIndex<9-10>)). Par conséquent, l'eau s'écoule à travers les plaques de perforation et les paires de fosses dans les éléments de récipient, mais uniquement à travers les paires de fosses dans les trachéides. Alors que l'eau peut se déplacer plus rapidement à travers les éléments du récipient, ils sont plus sensibles aux bulles d'air. Une bulle d'air perturbe la cohésion dans la colonne d'eau remontant le tube des éléments de la cuve empêchant l'utilisation de cette voie particulière. Dans les trachéides, une bulle d'air ne déclasserait qu'une seule trachéide plutôt qu'une colonne entière d'éléments vasculaires. Les éléments vasculaires ne se trouvent que chez les angiospermes, mais les trachéides se trouvent à la fois chez les angiospermes et les gymnospermes.

Figure (PageIndex<7>) : Xylem transporte l'eau et les minéraux à travers les éléments vasculaires et les trachéides, qui sont morts à maturité et ont une paroi cellulaire primaire mince et épaisse à l'intérieur de la paroi cellulaire primaire. Dans les fosses, la paroi secondaire est mince ou manquante, permettant à l'eau de s'écouler latéralement. Le xylème des angiospermes contient les deux types d'éléments trachéaux : éléments vasculaires et trachéides. Les éléments de cuve sont empilés les uns sur les autres et contiennent des plaques de perforation entre les cellules. Les trachéides sont plus minces et manquent de plaques de performance. Les fosses sont des régions amincies dans la paroi cellulaire qui permettent le mouvement de l'eau entre les éléments trachéaux adjacents. Image modifiée de Kelvinsong (CC-BY-SA).

Figure (PageIndex<8>) : Coupe longitudinale des éléments du vaisseau dans un Cucurbitacées (courge) tige (grossissement = 400X). Les lignes violettes horizontales représentent les plaques de perforation entre les cellules d'une colonne. Les anneaux autour des cellules sont des épaississements annulaires de la paroi cellulaire. Image de la bibliothèque d'images bioscientifiques du Berkshire Community College (domaine public).

Figure (PageIndex<9>) : les fosses sont des régions amincies de la paroi cellulaire (à gauche). Les fosses de cellules adjacentes forment ensemble des paires de fosses séparées par une membrane de fosse. De chaque côté de la membrane à fosse se trouve une chambre à fosse. L'ouverture de la fosse est l'ouverture de la chambre de la fosse. Les membranes des fosses des gymnospermes ont une région centrale épaissie appelée tore (à droite). 1 : La margo est la partie de la membrane entourant le tore. 2: Le tore peut bloquer l'ouverture de la fosse (ouverture) au besoin pour empêcher les bulles d'air de se propager dans tout le xylème. Image gauche et droite de Pagliaccious (CC-BY-SA). Figure (PageIndex<10>) : Fosses bordées dans des trachéides de pin (Pinus) le bois apparaît comme des yeux de taureau. Les paires de fosses de certaines espèces ont des régions externes épaissies (bordures). À l'intérieur se trouve une membrane amincie (margo) et une partie centrale épaissie (tore). Image de la bibliothèque d'images bioscientifiques du Berkshire Community College (domaine public).

Tissu de phloème transporte les composés organiques tels que les sucres du site de photosynthèse au reste de la plante (Figure (PageIndex<11-12>)). Les cellules conductrices du phloème sont appelées éléments de tamis. Par rapport aux éléments trachéaux, les éléments tamis n'ont que des parois cellulaires primaires (et donc des parois cellulaires globalement plus minces) et sont vivants à maturité, cependant, ils manquent de certains organites, y compris un noyau. Éléments à tubes criblés sont les éléments criblés que l'on ne trouve que dans les angiospermes alors que cellules criblées ne se trouvent que chez les gymnospermes tandis que. Les deux types d'éléments tamis ont des pores dans leurs parois cellulaires (zones de tamisage) qui permettent le transfert de matériaux entre des cellules adjacentes, mais ceux-ci sont concentrés à plaques de tamis dans des éléments de tubes criblés et uniformément répartis dans des cellules criblées. Parce qu'ils manquent d'organites essentiels, les éléments criblés s'appuient sur des cellules de parenchyme spécialisées pour les soutenir. Cellules compagnons soutenir les éléments de tube criblé dans les angiospermes, et cellules albumineuses soutenir les cellules criblées chez les gymnospermes. De plus, des cellules de parenchyme et des cellules de sclérenchyme (fibres de phloème) se trouvent également dans le phloème.

Figure (PageIndex<11>) : Phloem transporte des sucres et d'autres éléments. Chez les angiospermes, les éléments du tube criblé contiennent la solution de sucre. Les éléments en tube criblé sont les cellules conductrices du phloème chez les angiospermes. Les plaques criblées permettent aux éléments de tubes criblés empilés les uns sur les autres de se connecter. Les cellules du tube criblé sont entourées de diverses cellules de support. Les cellules compagnons sont plus étroites que les éléments en tube criblé et contiennent chacune un noyau. Elles sont reliées aux éléments du tube criblé via des plasmodesmes et leur fournissent les molécules dont elles ont besoin pour fonctionner (molécules énergétiques, protéines, etc.) Certaines cellules compagnes sont spécialisées comme cellules intermédiaires, qui se situent entre la gaine du faisceau (voir ci-dessous) et -élément tubulaire. Les cellules de transfert sont des cellules du parenchyme avec des excroissances dans la paroi cellulaire, qui augmentent la surface de transport. Les cellules de la gaine du faisceau forment la gaine du faisceau, qui entoure les faisceaux vasculaires (où se trouvent le xylème et le phloème). Dans la cellule de la gaine du faisceau se trouvent des chloroplastes ovales, un noyau (non marqué) et la vacuole centrale, qui remplit la majeure partie de la cellule. Image de Kelvinsong (CC-BY-SA). Figure (PageIndex<12>) : Phloème dans une coupe transversale d'un Cucurbitacées (courge) tige, grossie à 400X. Chaque cellule de tube criblé large est associée à une petite cellule compagne sombre. (Les cellules compagnes sont sombres car chacune contient un noyau.) La section transversale coupe exactement entre deux éléments de tube criblé dans certains cas, révélant la plaque criblée. Image de Melissa Ha (CC-BY).

Le tableau ci-dessous résume les différences entre le xylème et le phloème :

Xylème Phloème
Contient principalement Cellules mortes Cellules vivantes
Les transports Eau et minéraux Sucre
Direction En haut Haut et bas
Biomasse Gros Petit


La trachéide unicellulaire du conifère devrait avoir une plus grande résistance à l'écoulement par longueur (résistivité) que le vaisseau multicellulaire de l'angiosperme, car ses parois d'extrémité à haute résistance sont plus rapprochées. Cependant, les trachéides et les vaisseaux avaient des résistivités comparables pour le même diamètre, bien que les trachéides soient plus de 10 fois plus courtes. Les fosses des parois d'extrémité des trachéides présentaient en moyenne une résistance à l'écoulement 59 fois plus faible sur une base surfacique que les fosses des vaisseaux, en raison de la structure unique en tore-margo de la membrane des fosses de conifères. L'évolution de cette membrane était aussi hydrauliquement importante que celle des vaisseaux. Sans leurs fosses spécialisées, les conifères auraient 38 fois la résistance à l'écoulement, rendant les écosystèmes dominés par les conifères improbables dans un monde d'angiospermes.

Un transport efficace de l'eau dans les plantes permet une absorption photosynthétique accrue de CO2 pour un investissement vasculaire donné et devrait améliorer la condition physique grâce à une croissance et une reproduction améliorées. L'évolution de longs vaisseaux multicellulaires du xylème à partir de trachéides courtes et unicellulaires réduit le nombre de fois où l'eau doit s'écouler à travers des fosses à haute résistance qui relient les conduits bout à bout. En conséquence, le bois à base de trachéides de conifères devrait avoir une résistance à l'écoulement par longueur (résistivité) beaucoup plus élevée que le bois à vaisseaux des angiospermes. Cependant, malgré le handicap présumé des trachéides, les conifères dominent de nombreux écosystèmes du monde et comprennent les plantes les plus hautes (Séquoia sempervirens) et les plus anciens organismes vivants (Pinus longaeva). À quel point le transport du xylème des conifères est-il handicapé par rapport à celui des angiospermes ?

Nous avons constaté que les conifères avaient une résistivité de la surface de l'aubier inférieure à celle des angiospermes pour le même diamètre moyen de conduit (Fig. 1A) (1). Même sur la base d'un conduit individuel, les trachéides de conifères ne présentaient en moyenne que 1,2 fois la résistivité des vaisseaux pour le même diamètre (1, 2). Bien que les vaisseaux atteignent un diamètre maximal plus grand, chez de nombreuses espèces, ils sont aussi étroits que les trachéides (Fig. 1A). La similitude de résistivité est frappante car les trachéides des conifères étaient >10 fois plus courtes que les vaisseaux de diamètre similaire (Fig. 1B). Par rapport aux navires, les trachéides des conifères doivent avoir une faible résistance à l'écoulement à travers leurs parois d'extrémité, car elles sont rencontrées beaucoup plus fréquemment lorsque l'eau monte dans l'arbre.

(UNE) La résistivité de la surface de l'aubier en fonction du diamètre moyen du conduit pour les trachéides de conifères avec membranes en fosse torus-margo (+TM) et pour les vaisseaux d'angiospermes avec membranes en fosse homogènes. Les croisements sont des trachéides substitués par une résistance aux angiospermes (–TM). (B) Longueur moyenne du conduit par rapport au diamètre. Les croix montrent la longueur de trachéide nécessaire pour compenser la substitution des fosses d'angiospermes. (C) Résistance à l'écoulement à travers les fosses sur la base de la surface de la membrane en fonction de la pression de cavitation. () Image au microscope électronique à balayage des membranes des fosses avec paroi secondaire enlevée. (À gauche) Membrane torus-margo de trachéides de conifères (à droite) Membrane de fosse homogène des vaisseaux d'angiospermes (3). (E) Vue schématique de côté des fosses conductrices. (F) Réseau de conduites avec fosses conductrices d'eau et étanches à l'entrée d'air. (g) Vue latérale des fosses en position étanche et ensemencement à l'air. Les fuites d'air provoquent la cavitation dans la sève du xylème.

Les parois d'extrémité des trachéides doivent avoir soit une grande surface de fosses de connexion, soit des fosses avec une faible résistance à l'écoulement pour leur surface (résistance de la zone des fosses). La superficie totale de la fosse était en fait beaucoup plus faible dans les trachéides (0,016 ± 0,003 mm 2 ) que dans les vaisseaux (0,95 ± 0,51 mm 2 ) (1, 2). Au lieu de cela, la résistance de la zone de la fosse des conifères était 59 fois inférieure à la moyenne des angiospermes (Fig. 1C) (2). Cela compense la courte longueur des trachéides et la faible surface de la fosse et donne des résistivités comparables des trachéides des conifères et des vaisseaux des angiospermes.

Ces résultats indiquent une fonction - une résistance hydraulique minimale - pour l'anatomie unique en tore-margo de la membrane de la fosse de conifères (Fig. 1, D et E). Les grands pores à l'échelle de 0,1 μm dans la margo (Fig. 1D) sont responsables de la résistance à l'écoulement réduite. La faible résistance à la margo compense largement le tore imperméable, qui bloque une grande partie de la membrane. Le tore est nécessaire pour sceller la fosse contre l'ensemencement aérien de la cavitation (Fig. 1, F et G). En revanche, la membrane de la fosse des angiospermes est uniformément microporeuse (Fig. 1D). Les pores étroits à l'échelle nm créent une résistance élevée à l'écoulement lorsque la fosse est conductrice, mais sont nécessaires pour sceller efficacement la fosse par la force capillaire car il n'y a pas de tore (Fig. 1, F et G). Nous n'avons trouvé aucune différence dans la plage de pression de cavitation entre les trachéides de conifères et les vaisseaux d'angiospermes (Fig. 1C) (1, 2). La fosse torus-margo a non seulement moins de résistance à l'écoulement, mais elle est tout aussi à l'abri de l'ensemencement aérien que la fosse d'angiospermes.

L'hydraulique supérieure de la fosse à conifères est cruciale pour minimiser la résistivité de l'aubier. Si les trachéides des conifères avaient la résistance à la fosse des angiospermes, la résistivité de leur aubier augmenterait de 38 fois (Fig. 1A, croix) (1). Ceci, ajouté à la gamme étroite de diamètres des trachéides, rendrait beaucoup plus difficile pour les conifères de concurrencer efficacement les angiospermes.

La réduction de résistivité obtenue par la membrane de fosse tore-margo équivaut à une augmentation de 7,7 fois de la longueur du conduit. Cela nécessiterait qu'une trachéide soit aussi longue qu'un vaisseau de diamètre égal (Fig. 1B, croix) (1). Nous concluons que l'évolution de la membrane torus-margo au sein de la lignée des gymnospermes à partir de fosses homogènes était équivalente à l'évolution des vaisseaux au sein des angiospermes. Les séquoias imposants et le balayage de la forêt boréale de conifères existent en grande partie à cause de cette valve microscopique intelligente.


Anatomie des plantes à fleurs Questions supplémentaires importantes Type de réponse très courte

Question 1.
Quelle structure est à l'origine des racines latérales ?
Réponse:
péricycle

Question 2.
Que sont les bandes caspariennes ?
Réponse:
Ce sont des épaississements de lignine et de subérine formés autour des parois artificielles de l'endoderme pour empêcher la plasmolyse.

Question 3.
Donnez un exemple de croissance secondaire anormale.
Réponse:
Bougainvilliers.

Question 4.
Nommez le type de bois dans lequel les vaisseaux sont absents.
Réponse:
Bois résineux, par ex. Pinus.

Question 5.
Donnez un exemple de cellules de parenchyme à paroi épaisse.
Réponse:
Xylem Parenchyme dans le tissu secondaire.

Question 6.
Quel type de faisceaux vasculaires se trouvent dans Cucurbita.
Réponse:
Bicollatéral.

Question 7.
Quels sont les tissus méristématiques ?
Réponse:
Ce sont un groupe de cellules perpétuellement juvéniles avec un pouvoir de division indéfini.

Question 8.
Quelle est la fonction des bandes Kasparian ?
Réponse:
Pour éviter la perte d'eau et de minéraux vers le cortex.

Question 9.
Quelle est la fonction des trachéides ?
Réponse:
Les trachéides transportent l'eau et apportent un soutien mécanique à l'arbre.

Question 10.
Que sont les tyloses ?
Réponse:
Ce sont les vaisseaux du bois dur contenant la vessie comme la croissance dans les pores des parois latérales.

Question 11.
Qu'est-ce qu'un anneau poreux ?
Réponse:
C'est un bois contenant des vaisseaux de grandes et petites tailles dans des parties distinctes des cernes annuels.

Question 12.
Pourquoi les feuilles xérophytes multicouches donnent-elles naissance à la nouvelle plante ?
Réponse:
Pour minimiser la transpiration.

Question 13.
Qu'est-ce que la porosité diffuse ?
Réponse:
C'est un bois contenant des vaisseaux de même taille en fin et en début.

Question 14.
Quel est le rôle de la lenticelle ?
Réponse:
Il provoque des échanges gazeux entre l'atmosphère et les cellules vivantes.

Question 15.
Quelles sont les fonctions des trachéides ?
Réponse:
Les trachéides transportent l'eau et apportent un soutien mécanique à l'arbre.

Question 16.
Quel tissu forme le péricycle dans la tige de dicotylédone ?
Réponse:
Tissu de sclérenchyme.

Question 17.
Quel est l'intérêt de l'Iigno-cellulose dans les parois du xylème ?
Réponse:
Il fournit un soutien mécanique.

Question 18.
A quoi servent les fibres de phloème ?
Réponse:
Ils sont utilisés pour fabriquer des cordes, des textiles grossiers et des têtes.

Question 19.
Pourquoi remarque-t-on qu'il est possible de faire des greffes sur des plantes monocotylédones ?
Réponse:
Parce qu'ils manquent de cambium vasculaire.

Question 20.
Nommez le type de tissu végétal qui a des cellules à paroi mince avec 12 – 140 côtés et conservez la capacité de division à maturité.
Réponse:
Parenchyme.

Question 21.
Qu'est-ce que le phellogène ?
Réponse:
C'est du liège cambium qui coupe les alvéoles face supérieure et face inférieure. Les cellules latérales supérieures du phellem et inférieures du phellogène et du phelloderme constituent le périderme.

Anatomie des plantes à fleurs Biologie Questions supplémentaires importantes Type de réponse très courte

Question 1.
Quels sont les éléments de la trachée? A quoi servent ces plantes ?
Réponse:
Ce sont des vaisseaux et des trachéides. Ce sont des cellules conductrices du xylème. Les vaisseaux du xylème ont des perforations dans leurs parois d'extrémité alors que les perforations sont absentes dans les trachéides, ils forment un canal continu à travers la racine, la tige et les feuilles pour la conduction de l'eau et des minéraux.

Question 2.
Si vous disposez d'une préparation microscopique de coupes transversales d'un tissu méristématique et d'un tissu permanent, comment les distingueriez-vous ?
Réponse:
Les tissus méristématiques sont composés de cellules qui sont toujours en phase de division et se divisent sans cesse pour former de nouvelles cellules. Ces cellules existent sous différentes formes sans aucun espace intercellulaire. Ces cellules sont à parois minces, riches en protoplasme et actives avec de gros noyaux et sans vacuoles.

Les tissus permanents sont dérivés du tissu méristématique et sont composés de cellules qui ont perdu leur pouvoir de division. Ces cellules ont leur forme, leur taille et leur fonction bien définies. Ces cellules peuvent être à paroi mince ou à paroi épaisse.

Question 3.
Quels sont les trois systèmes tissulaires de base des plantes Howering ? Nommez les tissus sous chaque système.
Réponse:
Chez les plantes à fleurs, les trois systèmes tissulaires de base sont :
(a) CutanéeIl comprend l'épiderme qui a une fonction protectrice. Au cours de la croissance secondaire, il est remplacé par le périderme.

(b) Système tissulaire vasculaire Il se compose de xylème et de phloème et se trouve dans la stèle. A la racine, les faisceaux vasculaires sont rénaux avec exarque alors que, dans la tige, ils sont collatéraux à chaque affection.

(c) Tissu fondamental ou fondamental Il comprend tous les tissus sauf dermique et vasculaire, comme le parenchyme et le sclérenchyme. Il se trouve principalement entre l'épiderme et le cylindre vasculaire et est formé de cellules à paroi mince avec des espaces intercellulaires entre elles. Le collenchyme est généralement épaissi aux coins tandis que les pays monétaires sont des tissus morts et fournissent un support mécanique.

Question 4.
Décrire la structure et les fonctions du xylème primaire.
Réponse:
Le xylème primaire est constitué de vaisseaux trachéides, de parenchyme de xylème et de fibres de xylème. Les trachéides sont allongées avec des extrémités effilées. Ils fournissent de la force ainsi qu'une aide en l'absence de sève des racines aux feuilles. Les vaisseaux sont composés d'une rangée de cellules avec de grandes perforations aux deux extrémités mais pas de fosses bordées.

Ils aident à la conduction de l'eau et des minéraux et aident au stockage des aliments. Les fibres du xylème sont constituées de cellules sclérenchymateuses associées au xylème et elles apportent un soutien mécanique au corps végétal.

Question 5.
Pourquoi remarque-t-on des anneaux distincts dans l'arbre de la région tempérée alors que l'arbre de la zone côtière n'est pas distinct ?
Réponse:
Les conditions climatiques affectent largement l'activité du cambium. Il région tempérée, la. l'activité du cambium varie et n'est pas uniforme tout au long de l'année. Mais dans les zones côtières, il reste uniforme tout au long de l'année. Ainsi, en raison de l'activité périodique du cambium dans la région tempérée, on remarque des anneaux distincts de bois de printemps et d'hiver et non dans la zone côtière.

Question 6.
Qu'est-ce que le bois de cœur ? Mentionnez ses trois caractéristiques.
Réponse:
Bois de cœur : Région centrale dure d'un tronc d'arbre constituée de vaisseaux du xylème qui ne participent pas à la conduction de l'eau.

Trois caractéristiques du bois de cœur :

  1. C'est une position non fonctionnelle et morte.
  2. Il est de couleur foncée et rempli de résines, tennis, etc.

Question 7.
Soulignez les limites du bois.
Réponse:
Limites du bois :

  • Il ne modifie pas ses propriétés physiques et mécaniques en chauffant.
  • Il ne peut pas être transformé en de nouvelles formes et formes.
  • Il est le moins résistant aux infections causées par les micro-organismes et la pourriture.
  • c'est combustible

Question 8.
Quelle est la valeur de l'étude de l'anatomie végétale ?
Réponse:
Il aide à acquérir la connaissance de la structure des plantes et à résoudre divers problèmes taxonomiques. La détermination de divers adultérants dans les épices café, thé végétal, colorants, tabac safran, comme l'asafoetida n'est possible que lorsque l'on connaît l'anatomie de cette substance.

La pharmacologie et la pharmacologie dépendent d'études anatomiques pour connaître les plantes médicinales et leurs actions. Il aide également à former des matériaux parasites à partir des bois standard. Il aide également les experts médico-légaux à résoudre des affaires pénales.

Question 9.
Comment se forme un anneau cambial dans les racines de dicotylédones ?
Réponse:
Formation de l'anneau cambial dans les racines de dicotylédones : Les racines de dicotylédones vivaces présentent une croissance secondaire due aux méristèmes secondaires. Certaines cellules parenchymateuses du phloème deviennent méristématiques. Ils s'y divisent et y forment des bandes de cambium. À l'extérieur du xylème, un anneau cambial est formé.

Celui-ci se trouve sur la face interne des cellules du phloème et est coupé du cambium sur les faces interne et externe. Les cellules latérales internes forment le xylème secondaire tandis que les cellules latérales externes du cambium forment le phloème secondaire. Le phloème primaire vient à l'extérieur et le cambium forme un anneau complet.

Question 10.
Quels sont les tissus permanents ?
Réponse:
Le tissu permanent est dérivé des tissus méristématiques résultant de la division et de la différenciation. Ils sont composés de cellules qui ont perdu le pouvoir de se diviser. Ces cellules ont leur forme, leur taille et leur fonction bien définies. Ces cellules peuvent être à paroi mince ou à paroi épaisse.

Question 11.
Existe-t-il des éléments tissulaires du xylème comparables à ceux du phloème ? Commenter.
Réponse:

  1. Les éléments criblés du phloème sont comparables au vaisseau du xylème car tous deux manquent de noyau à maturité.
  2. La fibre de phloème est similaire à la fibre de xylème car les deux fournissent une résistance à la traction au tissu.

Le parenchyme du phloème et le parenchyme du xylème sont les composants vivants du phloème et du xylème respectivement.

Question 12.
Répondez à ce qui suit en vous référant à l'anatomie de la tige du monocotylédone.
(i) Comment sont disposés les faisceaux vasculaires ?
Réponse:
Les faisceaux vasculaires sont dispersés dans le tissu du sol.

(ii) Comment les vaisseaux du xylème sont-ils disposés dans chaque paquet ? Comment appelle-t-on un tel arrangement ?
Réponse:
Les vaisseaux Xylem sont en forme de ‘Y’. Les gros vaisseaux du métaxylème avec épaississement piqué des bras, de Y. Protoxylem, occupent le bras inférieur de Y et sont composés d'épaississement en spirale.

Mais les faisceaux vasculaires sont conjoints, collatéraux, fermés et Endarch.

(iii) Les faisceaux vasculaires sont fermés. Quel type de tissu leur manque-t-il?
Réponse:
Le cambium est absent.

Question 13.
Qu'est-ce que le phellogène ? Que produit-il ?
Réponse:
Le phellogène est un liège cambium qui se développe devant l'hypoderme et les cellules épidermiques près du cortex. Il est produit dans la tige de dicotylédone pendant la croissance secondaire pour protéger les tissus internes.

Il produit du liège vers l'extérieur et du cortex secondaire vers l'intérieur.

Question 14.
Quelles caractéristiques rendent le bois unique en tant que matériau ?
Réponse:
Les caractéristiques suivantes rendent le bois unique en tant que matériau :

  1. Comme il est léger, il peut être facilement transporté sur de longues distances.
  2. C'est un mauvais conducteur de chaleur, d'électricité et de son.
  3. Il est résistant à la rouille.
  4. Il peut être moulé dans diverses formes souhaitables.
  5. La fluctuation de la température n'affecte pas en grande partie et le volume du bois.
  6. La pâte de bois est utilisée pour la synthèse de divers matériaux comme le papier, les plastiques, la rayonne et les films transparents.

Question 15.
Énumérez quelques caractéristiques anatomiques importantes de la feuille xérophyte.
Réponse:
Les caractéristiques anatomiques de la feuille xérophyte sont :

  1. La présence d'une cuticule épaisse à la fois sur l'épiderme de la feuille offre une protection et réduit le taux de transpiration.
  2. Un épiderme multicouche est présent. Ses cellules sont allongées et lignifiées.
  3. Les stomates restent enfoncés dans l'épiderme inférieur. Cela réduit le taux de transpiration.
  4. Les tissus de palissade sont richement remplis de chloroplaste.
  5. Il contient également des cristaux d'oxalate de calcium dispersés dans les tissus de la palissade supérieure des cellules des feuilles.

Question 16.
Énumérez les différences entre la structure interne de la tige dicotylédone et celle de la tige Monocot.
Réponse:

Tige de dicotylédone Tige de monocotylédone
(i) Des poils épidermiques multicellulaires sont présents. (i) Les poils épidermiques sont généralement absents.
(ii) L'hypoderme est constitué de cellules de collenchyme. (ii) L'hypoderme est constitué de cellules de sclérenchyme.
(iii) Le cortex est distinct et composé de cellules de parenchyme. (iii) Le cortex n'est pas distinct mais du tissu broyé est présent.
(iv) L'endoderme et le péricycle sont présents. (iv) Le péricycle terminal de l'endoderme est absent.
(v) Une grande moelle est présente. (v) La moelle est absente.
(vi) Le rayon médullaire proéminent entre les faisceaux vasculaires est présent. (vi) Les rayons médullaires sont absents.
(vii) Le nombre défini de faisceaux vasculaires de même taille sont disposés en un anneau concentrique. (vii) Les faisceaux vasculaires de tailles différentes se trouvent dispersés dans le tissu du sol.
(viii) Les faisceaux vasculaires sont conjoints, collatéraux et ouverts. (viii) Les faisceaux vasculaires sont conjoints, collatéraux et fermés.
(ix) La gaine autour du faisceau vasculaire est absente. (ix) Une gaine de faisceau composée de cellules de sclérenchyme est présente autour du faisceau vasculaire.
(x) La cavité lysigène est absente. (x) La cavité lysigène est présente dans les bandies vasculaires matures.
(xi) Une croissance secondaire est présente. (xi) La croissance secondaire est absente.
(xii) Le parenchyme du phloème est présent. (xii) Le parenchyme du phloème est absent.

Anatomie des plantes à fleurs Biologie Questions supplémentaires importantes Type de réponse très courte

Question 1.
Quels sont les caractères des tissus du collenchyme ? Donnez aussi ses fonctions.
Réponse:
Tissu de collenchyme: Les cellules de tissu de collenchyme vivent isodiamétriquement sans aucun espace intercellulaire. Les parois des coins sont épaissies par pectinisation. Ils apparaissent cylindriques en section verticale et ovales ou polygonaux en section transversale. Le noyau de chaque cellule se trouve dans une position de coin.

Collenchyme

On les trouve dans la tige du dicotylédone sous l'épiderme et sur la région externe de la feuille, les nervures médianes et les pédicelles. Sur la base de l'épaississement, ils sont de trois types:

Fonctions: Le tissu de collenchyme assure une fonction mécanique ainsi que la fonction de photosynthèse.

Question 2.
Dessinez un diagramme bien étiqueté montrant la L.S. du phloème d'un angiosperme avec ses composants.
Réponse:
Le phloème est un tissu conducteur alimentaire et il se compose de :

1. Éléments criblés : ils se présentent sous la forme d'une seule cellule chez les ptéridophytes et les gymnospermes et sous forme de fichier longitudinal de cellules chez les angiospermes. La spécialisation morphologique des plaques criblées est le développement d'une zone de tamis sur leurs parois portant des plaques criblées. Le tamis porte un grand nombre de perforations.

Les brins protoplasmiques maintiennent la continuité à travers ces perforations dans les tubes criblés adjacents. Dans un élément tamis mature, il se trouve une fine couche de cytoplasme pariétal et une grande vacuole centrale. The most important features of sieve elements are that they lack a nucleus at maturity.

Structure of phloem (L.S)

2. Companion cells: These are thin-walled, living parenchyma narrow cells, which are closely associated with sieve tube elements. They appear rounded or polygonal with dense granular cytoplasm, « prominent nucleus and numerous small vacuoles. The companion cells lack starch.

The nuclei of the companion cells serve as the nucleus of sieve tubes as they lack them. The companion cells mainly occur in angiosperms, ac¬companying the sieve tube elements.

3. Phloem fibres: They form a prominent part of both the primary and secondary phloem. They are elongated cells with lignified walls having simple pits. They provide support and help in the transport of food material. They are used for making cords and ropes etc.

4. Phloem parenchyma: These are the living parenchyma cells associated with sieve tube cells. They are elongated with sieve tube cells. They are elongated, pointed in shape and store the starch, fat and other organic substances. The tannings and resins are also found in these cells, They are elongated like the sieve elements.

The sieve element is a living component, which lacks a nucleus at maturity.

Question 3.
Describe briefly the various types of vascular bundles.
Réponse:
These are of the following types:
1. Radial The bundles in which xylem and phloem are arranged on different adulterating with each other and form the separate bundles are called radial vascular bundles as in all roots.

2. Conjoint The xylem and phloem are situated at the same radius and form a vascular bundle together.

These are divided into three types:
(a) Collateral: These are the bundles where xylem and phloem are arranged on some radius, xylem is located internally and phloem externally. These may be open when there is a patch of cambium in between the xylem and phloem e.g. Helianthus or closed when there is no cambium at all as seen in monocot stems

(b) Bicallatiral: In this vascular bundle, the phloem is found in two groups one outside the xylem elements and the other inner to them. These are always open and found in pumpkin.

(c) Concentric: The bundle in which either Phloemounds the phloem completely is known as concentric.

  1. Anphicribral: The xylem lies at the centre and is surrounded by a ring of phloem, e.g., fern.
  2. Amphivaial: The phloem lies at the centre and is surrounded by the xylem e.g. Dracaena.

Question 4.
Describe briefly the internal structure of the monocot root with the help of a labelled diagram.
Réponse:
A transverse section of the monocot root shows the following issues.

  1. It is composed of a single layer of compactly arranged thin-walled cells without intercellular spaces and cuticle. It bears many unicellular root hair.
  2. Cortex: It is present beneath the epidermis. It consists of 15-20 layers of parenchymatous cells with large intercellular spaces.
  3. Endodermis: It is the innermost layer of the cortex. Its cells are barrel-shaped with Casparian strips on their anticlinal walls. The passage cells are seen just opposite the protoxylem ends.
  4. Pericycle: It consists of a single layer of thin-walled parenchymatous cells.
  5. Vascular bundle: The vascular bundles are radial and the xylem is exarch. The xylem and phloem bundles are always more than six.
  6. Pith: It occupies the central portion of the stele and is made up of parenchymatous cells.
  7. Conjunctive tissue: It consists of parenchymatous cells and is found between the xylem and phloem strands.

    T.S. of a typical monocot root

Question 5.
Define the following.
(i) Radial vascular bundles
Réponse:
Radial vascular bundles: The bundles in which xylem and phloem are arranged in different radii alternating with each other and form the separate bundles are called radial vascular bundles as in all roots.

(ii) Collateral vascular bundles
Réponse:
Collateral vascular bundles: These are the bundles where xylem and phloem are arranged not at the same radius. Xylem is located internally and phloem externally. These may be open when there is a patch of cambium in between the xylem and phloem e.g. Helianthus or closed when there is no cambium at all as seen in the monocot stem.

(iii) Exarch xylem
Réponse:
Exarch xylem: It is the condition where protoxylem is located towards the periphery of axis and metaxylem inwards e.g. root.

(iv) Endarch xylem
Réponse:
Endarch xylem: It is the condition where metaxylem is located towards the periphery of axis and protoxylem inwards e.g. stem.

(v) Stele
Réponse:
Stele: All the tissues that lie internal to Endoolerinis are collectively called stele. The outermost layer of stell is known as the pericycle.

Question 6.
Distinguish between:
(i) Phiilem and Pheiloderm
Réponse:
Phiilem: It is a dead tissue that is formed by the activity of cork cambium in the outer region of the cortex during secondary growth. It is protective in function.

Pheiloderm: It is a living tissue that is formed by the activity of cork cambium in the inner side of the cortex. It regains during secondary growth. If performs the function of storage.

(ii) Open bundle and closed bundle
Réponse:
Open Bundle: Avascular bundle containing cambium between xylem and phloem is called an open bundle e.g. dicot stem.

Closed Bundle: Avascular handle lacking cambium between xylem and phloem is called a closed bundle e.g. monocot stem.

(iii) Fascicular cambium and inter fascicular cambium
Réponse:
Fascicular cambium: It is a strip of cambium found between the xylem and phloem of each vascular bundle of dicot stem.

Interfascicular cambium: It is a strip of cambium that is formed from the cells of medullary rays adjoining with the fascicular cambium. It occurs dining secondary growth.

(iv) Conjoint vascular bundles and Radial vascular bundles
Réponse:
Conjoint vascular bundles: Xylem and phloem lie in the same bundles. They lie on different radii alternating with each other e.g. Dicot and monocot root.

Radial vascular bundles: Xylem and phloem lie in separate bundles. They lie on different radii alternating with each other e.g. Dicot and monocot root.

(v) Periderm and Bark
Réponse:
Periderm: It includes three tissue consisting of phellogen, phellem and phelloderm and is formed at the peripheral region of the axis.

Bark: It includes all the tissue external to the secondary xylem formed during secondary growth. These are cambium, secondary phloem.


Phloème

2.3.2.1 Sieve cells and companion cells

Figure 2.12. Phloem tissue in LS including sieve cells and companion cells (Berkshire Community College Bioscience Image Library, public domain). Diagram shows location of a narrow companion cell alongside a sieve cell and the sieve plate connecting two of the sieve cells (Sean Bellairs CC: attribute, share alike).

Pits and Pores in Vascular Tissue - Biology

Vascular Tissue Tissue System

The vascular tissue system includes all the tissues of the plant that function to transport materials long distances. There are two tissue types. Both are complex tissues with more than one cell type. Xylem transports water up the plant. Phloem transports photosynthate around the plant.

Xylem always includes tracheary elements . These are dead at maturity, and always have secondary walls. Tracheary elements have pits. If a tracheary element only has pits, then it is a tracheid . If a tracheary element also has perforations, then it is considered to be a vessel element . Conifers only have tracheids. Flowering plants can have both.

Phloem always includes sieve elements . Sieve elements are alive at maturity, but are simplified. Their nuclei, vacuoles and other cell stuctures degenerate. All sieve elements have pores connecting adjacent sieve elements. If the pores are restricted to specific walls shared by vertically arranged sieve elements, then the sieve element is a sieve-tube element . Sieve-tube elements always associated with companion cells . Sieve-tube elements are only found in flowering plants. The sieve elements found in conifers are sieve cells which are associated with albuninous cells . Other cell tyes found in phloem include parenchyma and fibers.


Examples of a Vascular Plant

Annual Vs. Perennial

Some plants, the annuals, complete their lifecycle within one year. If you were to buy an annual at the store, plant it in your garden, and collect all the seeds it dropped, the plant would not come back the next year. Annuals are typically herbaceous, meaning their stems and roots and not highly structured and rigid. While the plants may stand tall, this is mostly due to the effects of turgor pressure on the cell walls of the plant.

UNE perennial plant is slightly different. While it may also be herbaceous, the plant will return for multiple years, even if you collect all the seeds. The vascular plant, during the winter, is able to store sugar in the roots and avoid freezing entirely. In the spring, the plant can resume growing and try once more to produce offspring. While the methods of reproduction reflect millions of years of evolution, they do not reflect vascular plants compared to non-vascular.

Monocot Vs. Dicot

Au sein du angiosperms, or flowering plants, there is a huge division. Tandis que monocots et dicotylédones are both vascular plants, they differ in the way that their seeds form, and the way that they grow. In a monocot, grow occurs below the soil, as individual leaves are started from near the roots and grow upward. Corn is a monocot, as well as many types of grasses including wheat and barley. In other seeding plants, like beans and peas, there are two cotylédon leaves making them dicotylédones. The vascular tissue of the monocot can be seen on the right in the image below.

In a dicot, the growth point is above the soil, and this cause the plants to branch out in several directions. As such, the vascular tissue in a dicot is branched where in a monocot it runs parallel. Notice how the vascular tissue in these plants creates organized bundles. This pattern creates easy branching opportunities. These changes in vascular tissue represent the various methods of forming leaves to collect light seen in the two types of vascular plant.

1. Which of the following is NOT a vascular plant?
UNE. Red Wood Tree
B. Mousse
C. Peace Lilly

2. What is the purpose of the xylem in a vascular plant?
UNE. The xylem carries sugar around the plant
B. The xylem moves water from the roots to the shoots
C. The xylem transports the products of photosynthesis

3. Club-mosses are a unique organism. Like mosses, they do not create a seed and use spores to reproduce. Unlike mosses, they have distinguishable tissues which transport water throughout the plant. Club-mosses can grow considerably taller than normal moss. Which of the following is true?
UNE. Club-moss is a vascular plant
B. Club-moss is a non-vascular plant
C. Club-moss is neither vascular, nor non-vascular