Informations

Intégration de plusieurs signaux environnementaux


Je recherche des exemples de différentes fonctions qui correspondent bien à la façon dont les signaux sont calculés afin de répondre à l'environnement. Rendons ma question plus compréhensible avec un exemple…

Un exemple

On m'a dit (je n'ai pas encore trouvé d'article) que dans les plantes, pour savoir si elle est éclipsée par un grand arbre, la plante calcule ce rapport de deux signaux (intensité UV sur intensité infrarouge ou quelque chose de similaire) donc qu'il peut décider s'il doit ou non faire pousser des feuilles plus grosses ou d'autres attributs.

Cet exemple de rayonnement végétal serait un exemple d'espèce qui calcule la fonction $frac{S_1}{S_2}$ (où $S_1$ et $S_2$ sont deux types de signaux) afin de prendre des décisions sur leur réponse à la environnement.

Question

Pouvez-vous me donner des exemples (exemples avec une diversité de fonctions différentes, avec un nombre différent de signaux différents) d'organismes utilisant des signaux environnementaux pour répondre de manière adaptative à leur environnement ?

Par exemple, pouvez-vous me donner des exemples de la réponse adaptative à l'environnement donnée par les fonctions suivantes de 2 signaux :

Caractéristiques continues :

  • $f(S_1, S_2)= S_1 + S_2$
    • Produire une valeur de trait à $K_1 + K_2cdot left(S_1 + S_2 ight)$
  • $f(S_1, S_2)= frac{S_1}{S_2}$
    • Produire une valeur de trait à $K_1 + K_2cdot frac{S_1}{S_2}$
  • $f(S_1, S_2)= S_1^2 cdot S_2$
    • Produire une valeur de trait à $K_1 + K_2cdot left(S_1^2 cdot S_2 ight)$
  • $f(S_1, S_2)= amusementA(S_1, S_2)$
    • Produire une valeur de trait à $K_1 + K_2cdot S_1$ ssi $S_1$ est détecté.
  • $f(S_1, S_2)= funB(S_1, S_2)$
    • Produire une valeur de trait à $K_1 + K_2cdot S_1$ ssi $S_1 < S_2$.

Caractéristiques booléennes :

  • $f(S_1, S_2)= OU(S_1, S_2)$
    • Si le signal 1 ou le signal 2 est détecté, produire le trait
  • $f(S_1, S_2)= ET(S_1, S_2)$
    • Si le signal 1 et le signal 2 sont détectés, produire le trait
  • $f(S_1, S_2)= FunA(S_1, S_2)$
    • Si $S_1$ < $S_2$, produire le trait

, oùsi ssimoyenssi et seulement siet $K_1$ et $K_2$ sont des valeurs constantes.

Ce que je ne demande PAS

Je ne suis PAS intéressé par la description précise de la transduction du signal (Description de la cascade de kinases et noms des gènes et des facteurs de transcription). Je suis intéressé à avoir des exemples de fonctions mathématiques qui sont calculées par la cellule afin de prendre une décision sur le phénotype à produire (plasticité).


Ce que vous recherchez ressemble au mécanisme d'un détecteur de changement de pli. Je recommanderais de regarder ces deux documents:

La boucle d'anticipation incohérente peut fournir une détection de changement de facteur dans la régulation des gènes

Comme exemple de fonctionnement dans un système réel, je recommande de regarder la voie NFkB, comme récemment détaillée par Suzanne Gaudet :

Le changement de pli du NF-κB nucléaire détermine la transcription induite par le TNF dans des cellules individuelles

Voici quelques autres que j'ai trouvé juste en recherchant "Détection de changement de pli"

Comparaison de pommes et d'oranges : détection de changement de pli de plusieurs entrées simultanées

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0057455

Détection efficace du changement de pli basée sur les interactions protéine-protéine

Je suis sûr qu'en regardant les articles référencés ci-dessus, vous pouvez également trouver plus d'exemples.


Un rôle de plusieurs gènes de l'horloge circadienne dans la réponse aux signaux qui brisent la dormance des graines chez Arabidopsis

Les graines de plantes peuvent détecter divers signaux environnementaux et intégrer les informations pour réguler les réponses de développement, telles que la dormance et la germination. L'horloge circadienne confère un avantage de croissance aux plantes et utilise des informations environnementales pour l'entraînement. Ici, nous montrons que la fonction normale du gène de l'horloge circadienne est essentielle pour la réponse aux signaux de rupture de dormance dans les graines. Nous montrons que des mutations dans les gènes d'horloge LATE ALLONGATED HYPOCOTYL, CIRCADIAN CLOCK ASSOCIATED1 (CCA1) et GIGANTEA (GI) provoquent des défauts de germination en réponse à une basse température, des températures alternées et une post-maturation sèche. Nous démontrons que l'horloge transcriptionnelle est arrêtée dans un état semblable à celui du soir dans les graines sèches mais s'entraîne rapidement à des cycles lumière/obscurité à température ambiante lors de l'imbibition. Conformément au rôle des gènes d'horloge dans le contrôle de la dormance des graines, l'expression de CCA1 est induite par la transcription en réponse à une post-maturation sèche et cette post-maturation affecte l'amplitude des oscillations ultérieures des gènes d'horloge transcriptionnelle. Le contrôle de l'expression des gènes liés à l'acide abscissique et à la gibbérelline dans les graines nécessite une fonction circadienne normale, et GI et TIMING OF CAB EXPRESSION1 régulent la réponse à l'ABA et à la GA dans les graines. Nous concluons que les gènes de l'horloge circadienne jouent un rôle clé dans l'intégration de la signalisation environnementale contrôlant la libération de la dormance chez les plantes.

Les figures

Le comportement de germination de lhy…

Le comportement de germination de lhy cca1 et gi-11 Mutants. (UNE) La germination de…

Un rôle pour l'horloge associée…

Un rôle pour les gènes associés à l'horloge ZTL et LUX en dormance des graines et…

Les niveaux de transcription du circadien…

Les niveaux de transcription des gènes associés à l'horloge circadienne dans les graines dormantes et après maturation Le…

Germination des graines en réponse à…

Germination des graines en réponse au paclobutrazol et au norfluorazon. La germination de Ws, cca1…

L'expression de gènes sélectionnés…

L'expression de gènes sélectionnés au cœur du métabolisme hormonal associée au contrôle de la germination…

L'expression de l'ABA- et…

L'expression des gènes liés à l'ABA et à la GA au cours des 3 mois suivant la maturation lhy cca1 et…

L'induction transcriptionnelle de ACC1…

L'induction transcriptionnelle de ACC1 L'expression par post-affinage est indépendante de la lumière…

La germination du type sauvage stratifié à froid…

La germination de graines de type sauvage et d'horloge mutantes stratifiées à froid dans des conditions de contrôle ou…


Encodage et transmission des informations sensorielles

Quatre aspects de l'information sensorielle sont codés par les systèmes sensoriels : le type de stimulus, l'emplacement du stimulus dans le champ récepteur, la durée du stimulus et l'intensité relative du stimulus. Ainsi, les potentiels d'action transmis sur les axones afférents d'un récepteur sensoriel codent un type de stimulus, et cette ségrégation des sens est préservée dans d'autres circuits sensoriels. Par exemple, les récepteurs auditifs transmettent des signaux sur leur propre système dédié, et l'activité électrique dans les axones des récepteurs auditifs sera interprétée par le cerveau comme un stimulus auditif, un son.

L'intensité d'un stimulus est souvent codée dans le taux de potentiels d'action produits par le récepteur sensoriel. Ainsi, un stimulus intense produira un train de potentiels d'action plus rapide, et la réduction du stimulus ralentira également le taux de production de potentiels d'action. Une deuxième façon dont l'intensité est codée est par le nombre de récepteurs activés. Un stimulus intense pourrait initier des potentiels d'action dans un grand nombre de récepteurs adjacents, tandis qu'un stimulus moins intense pourrait stimuler moins de récepteurs. L'intégration des informations sensorielles commence dès que les informations sont reçues dans le SNC, et le cerveau traitera davantage les signaux entrants.


Intégration de C/N-nutriment et de multiples signaux environnementaux dans la cascade de signalisation ABA

En raison de leur immobilité, les plantes ont développé des mécanismes sophistiqués pour surveiller de manière robuste et répondre de manière appropriée aux changements dynamiques de la disponibilité des nutriments. Le carbone (C) et l'azote (N) sont particulièrement importants dans la régulation du métabolisme et du développement des plantes, affectant ainsi la productivité des cultures. En plus de leur utilisation indépendante, le rapport des métabolites C/N dans la cellule, appelé "équilibre C/N", est important pour la régulation de la croissance des plantes, bien que les mécanismes moléculaires médiant la signalisation C/N restent flous. Récemment, ABI1, une protéine phosphatase de type 2C (PP2C), s'est avérée être un régulateur de la réponse C/N chez les plantes d'Arabidopsis. ABI1 fonctionne comme un régulateur négatif de la transduction du signal de l'acide abscissique (ABA). L'ABA est une phytohormone polyvalente qui régule de multiples aspects de la croissance des plantes et de leur adaptation au stress environnemental. Cette revue met en évidence la régulation de la réponse C/N médiée par une voie de signalisation ABA non canonique indépendante de la biosynthèse ABA, ainsi que des découvertes récentes sur la diaphonie directe entre plusieurs signaux cellulaires et la cascade de signalisation ABA.

Mots clés: ABI1 SnRK acide abscissique (ABA) carbone azote disponibilité des nutriments phosphorylation des protéines.


Intégration du signal environnemental par une porte ET modulaire

Department of Bioengineering, University of California, Howard Hughes Medical Institute, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, Physical Biosciences Division, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, Californie, États-Unis

Département de chimie pharmaceutique, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, The University of California San Francisco, San Francisco, CA, USA

Department of Bioengineering, University of California, Howard Hughes Medical Institute, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, Physical Biosciences Division, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, Californie, États-Unis

Département de chimie pharmaceutique, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, The University of California San Francisco, San Francisco, CA, USA

Department of Bioengineering, University of California, Howard Hughes Medical Institute, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, Physical Biosciences Division, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, Californie, États-Unis

Département de chimie pharmaceutique, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, The University of California San Francisco, San Francisco, CA, USA

Department of Bioengineering, University of California, Howard Hughes Medical Institute, QB3 : California Institute for Quantitative Biological Research, Physical Biosciences Division, Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, Californie, États-Unis

*Auteur correspondant. Département de chimie pharmaceutique, Université de Californie—San Francisco, Box 2540, Room 408C, 1700 4th Street, San Francisco, CA 94158-2330, États-Unis. Tél. : +1 41 55027050 Fax : +1 41 55024690 E-mail : [email protected]

Les micro-organismes utilisent des circuits génétiques pour intégrer les informations environnementales. Nous avons construit une porte ET synthétique dans la bactérie Escherichia coli qui intègre les informations de deux promoteurs en tant qu'entrées et active une sortie de promoteur uniquement lorsque les deux promoteurs d'entrée sont transcriptionnellement actifs. L'intégration se produit via une interaction entre un ARNm et un ARNt. Le premier promoteur contrôle la transcription d'un gène de l'ARN polymérase T7 avec deux codons d'arrêt ambre internes bloquant la traduction. Le deuxième promoteur contrôle l'ARNt suppresseur d'ambre supD. Lorsque les deux composants sont transcrits, l'ARN polymérase T7 est synthétisée et cela active à son tour un promoteur T7. Étant donné que les entrées et les sorties sont des promoteurs, la conception est modulaire, c'est-à-dire qu'elle peut être reconnectée pour intégrer différents signaux d'entrée et que la sortie peut être utilisée pour piloter différentes réponses cellulaires. Nous démontrons cette modularité en câblant la porte pour intégrer des promoteurs naturels (répondant à Mg 2+ et AI-1) et en l'utilisant pour mettre en œuvre une sortie phénotypique (invasion de cellules de mammifères). Un modèle mathématique de la fonction de transfert est dérivé et paramétré à l'aide de données expérimentales.

Synopsis

Les cellules peuvent être «programmées» en construisant de l'ADN codant une série d'instructions. Quelques exemples récents incluent des souches de E. coli qui ont été programmés pour enregistrer des images de lumière, former des motifs bidimensionnels et osciller comme une horloge. Les portes logiques constituent le cœur de l'informatique électronique et sont une composante essentielle des programmes complexes. Une porte ET intègre deux signaux d'entrée en une seule sortie. Si les deux entrées sont ON, alors la sortie est ON. Si l'une ou les deux entrées sont désactivées, la sortie est désactivée. Les portes ET sont particulièrement importantes pour programmer une bactérie afin qu'elle réponde à un microenvironnement qui n'est pas bien défini par un seul signal (c. Pour incorporer un circuit génétique dans un programme plus vaste, il est essentiel qu'il puisse être connecté à différentes entrées et sorties.

Les bactéries « voient » leur environnement à l'aide de capteurs génétiques qui répondent à différents stimuli. Ces capteurs peuvent réguler l'expression des gènes en activant un promoteur. Nous avons construit une porte ET génétique qui utilise de tels promoteurs comme entrées (Figure 1). Un promoteur conduit à la transcription d'un ARNm codant pour un activateur transcriptionnel. Cependant, des codons d'arrêt sont placés dans le gène activateur de sorte que l'ARNm seul n'est pas suffisant pour produire une protéine active. Ce n'est que lorsqu'un ARNt est transcrit à partir du deuxième promoteur d'entrée que l'activateur sera produit. Ainsi, uniquement lorsque les deux promoteurs d'entrée sont actifs, l'activateur activera un promoteur de sortie. Cette architecture génétique produit une porte ET avec un comportement presque numérique (Figure 2). De plus, nous démontrons que différents promoteurs d'entrée, représentant différents stimuli environnementaux, peuvent être connectés à ce circuit.


Méthodes de signalisation intracellulaire

L'induction de la voie de signalisation active une séquence de modifications enzymatiques qui sont à leur tour reconnues par le composant suivant en aval.

Objectifs d'apprentissage

Expliquer comment la liaison d'un ligand initie la transduction du signal dans une cellule

Points clés à retenir

Points clés

  • La phosphorylation, l'ajout d'un groupe phosphate à une molécule telle qu'une protéine, est l'une des modifications chimiques les plus courantes qui se produisent dans les voies de signalisation.
  • L'activation de seconds messagers, de petites molécules qui propagent un signal, est un événement courant après l'induction d'une voie de signalisation.
  • L'ion calcium, l'AMP cyclique et les phospholipides d'inositol sont des exemples de seconds messagers largement utilisés.

Mots clés

  • deuxième messager: toute substance utilisée pour transmettre un signal à l'intérieur d'une cellule, en particulier celle qui déclenche une cascade d'événements en activant des composants cellulaires
  • phosphorylation: l'ajout d'un groupe phosphate à un composé souvent catalysé par des enzymes

L'induction d'une voie de signalisation dépend de la modification d'un composant cellulaire par une enzyme. De nombreuses modifications enzymatiques peuvent se produire et sont reconnues à leur tour par le composant suivant en aval.

L'une des modifications chimiques les plus courantes qui se produisent dans les voies de signalisation est l'ajout d'un groupe phosphate (PO4 –3 ) à une molécule telle qu'une protéine dans un processus appelé phosphorylation. Le phosphate peut être ajouté à un nucléotide tel que GMP pour former GDP ou GTP. Les phosphates sont également souvent ajoutés aux résidus sérine, thréonine et tyrosine des protéines où ils remplacent le groupe hydroxyle de l'acide aminé. Le transfert du phosphate est catalysé par une enzyme appelée kinase. Diverses kinases portent le nom du substrat qu'elles phosphorylent. La phosphorylation des résidus sérine et thréonine active souvent les enzymes. La phosphorylation des résidus tyrosine peut soit affecter l'activité d'une enzyme, soit créer un site de liaison qui interagit avec les composants en aval de la cascade de signalisation. La phosphorylation peut activer ou inactiver les enzymes, l'inversion de la phosphorylation, la déphosphorylation par une phosphatase, inversera l'effet.

Exemple de phosphorylation: Dans la phosphorylation des protéines, un groupe phosphate (PO4-3 ) est ajouté aux résidus des acides aminés sérine, thréonine et tyrosine.

L'activation de seconds messagers est également un événement courant après l'induction d'une voie de signalisation. Ce sont de petites molécules qui propagent un signal après qu'il a été initié par la liaison de la molécule de signalisation au récepteur. Ces molécules aident à diffuser un signal à travers le cytoplasme en modifiant le comportement de certaines protéines cellulaires.

L'ion calcium est un second messager largement utilisé. La concentration libre d'ions calcium (Ca 2+ ) dans une cellule est très faible car les pompes à ions de la membrane plasmique utilisent en continu l'adénosine-5-triphosphate ( ATP ) pour l'éliminer. À des fins de signalisation, le Ca 2+ est stocké dans des vésicules cytoplasmiques, telles que le réticulum endoplasmique, ou accessible depuis l'extérieur de la cellule. Lorsque la signalisation se produit, les canaux ioniques calciques ligand-dépendants permettent aux niveaux plus élevés de Ca 2+ qui sont présents à l'extérieur de la cellule (ou dans les compartiments de stockage intracellulaire) de s'écouler dans le cytoplasme, ce qui augmente la concentration de Ca 2+ cytoplasmique. La réponse à l'augmentation de Ca 2+ varie selon le type cellulaire impliqué. Par exemple, dans les cellules β du pancréas, la signalisation Ca 2+ conduit à la libération d'insuline, alors que dans les cellules musculaires, une augmentation de Ca 2+ conduit à des contractions musculaires.

Un autre second messager utilisé dans de nombreux types cellulaires différents est l'AMP cyclique (AMPc). L'AMP cyclique est synthétisé par l'enzyme adénylyl cyclase à partir de l'ATP. Le rôle principal de l'AMPc dans les cellules est de se lier à et d'activer une enzyme appelée kinase dépendante de l'AMPc (A-kinase). L'A-kinase régule de nombreuses voies métaboliques vitales. Il phosphoryle les résidus sérine et thréonine de ses protéines cibles, les activant dans le processus. L'A-kinase se trouve dans de nombreux types de cellules, les protéines cibles dans chaque type de cellule sont différentes. Les différences donnent lieu à la variation des réponses à l'AMPc dans différentes cellules.

Exemple d'AMPc comme second messager: Ce diagramme montre le mécanisme de formation de l'AMP cyclique (AMPc). L'AMPc sert de second messager pour activer ou inactiver les protéines dans la cellule. La terminaison du signal se produit lorsqu'une enzyme appelée phosphodiestérase convertit l'AMPc en AMP.

Présents en faibles concentrations dans la membrane plasmique, les phospholipides d'inositol sont des lipides qui peuvent également être convertis en seconds messagers. Étant donné que ces molécules sont des composants membranaires, elles sont situées à proximité des récepteurs liés à la membrane et peuvent facilement interagir avec eux. Le phosphatidylinositol (PI) est le principal phospholipide qui joue un rôle dans la signalisation cellulaire. Des enzymes connues sous le nom de kinases phosphorylent le PI pour former du PI-phosphate (PIP) et du PI-bisphosphate (PIP2).


Intégration du signal et contrôle combinatoire

Il y a longtemps, les physiologistes des plantes ont noté les interactions antagonistes apparentes entre certaines des phytohormones, comme entre l'auxine et la cytokinine dans la régulation de la différenciation racine-pousse et entre GA et ABA dans la germination. D'autres processus sont régulés de manière synergique par de multiples hormones. Bien qu'il soit depuis longtemps évident que les hormones ne fonctionnent pas dans des voies discrètes, mais présentent plutôt une interconnexion et une intégration des signaux étendues les unes avec les autres et avec les voies de signalisation environnementales et développementales, la base moléculaire d'une telle régulation coordonnée n'est pas claire. Plusieurs découvertes récentes ont commencé à élucider les détails moléculaires de certains de ces événements.

Un exemple d'une telle intégration de signal a été récemment décrit pour les voies éthylène et JA (Lorenzo et al. 2003). Des études génétiques avaient précédemment impliqué les deux hormones en tant que régulateurs importants des réponses de défense des agents pathogènes, ainsi que de la réponse aux blessures et d'autres voies liées au stress. De plus, l'analyse des puces à ADN a identifié un grand nombre de gènes qui répondent aux deux hormones. Le facteur de transcription ERF1 s'est récemment avéré être un point d'intersection pour ces deux voies de signalisation (Lorenzo et al. 2003). Comme l'éthylène, JA induit rapidement FER1 l'expression, et le traitement avec les deux hormones active de manière synergique FER1. Induction de FER1 par les deux hormones seules ou en combinaison dépend des deux voies de signalisation et de la surexpression constitutive de FER1 sauve les défauts de réponse de défense des mutants insensibles à l'éthylène et à la JA. Ces constatations suggèrent que FER1 représente l'un des premiers nœuds de signalisation identifiés dans le réseau complexe de la diaphonie hormonale.

Les voies de l'auxine et du BR semblent également converger et réguler mutuellement certains processus de développement. Les deux hormones favorisent l'expansion cellulaire, et des études de microarrays ont révélé que jusqu'à 40 % de tous les gènes induits par BR sont également régulés à la hausse par l'auxine (Goda et al. 2004 Nemhauser et al. 2004). BR est perçu par le récepteur de surface cellulaire kinase BRI1 (Wang et He 2004). La kinase BIN2 de type SHAGGY/GSK3 agit comme un régulateur négatif de la voie en aval du récepteur. En l'absence de signal BR, BIN2 phosphoryle les facteurs de transcription BES1 et BZR1, en les ciblant pour la protéolyse par le protéasome 26S. Lors d'un stimulus BR, BIN2 est inactivé, permettant à BES1 et BZR1 de s'accumuler dans le noyau, où ils sont vraisemblablement impliqués dans la régulation des gènes sensibles au BR.

En utilisant des approches génétiques, physiologiques et génomiques combinées, Nemhauser et ses collègues (2004) ont pu démontrer que l'auxine et le BR régulent l'allongement de l'hypocotyle (tige embryonnaire) d'Arabidopsis de manière synergique et interdépendante. L'élévation des niveaux d'auxine endogène a rendu les plantes plus sensibles à l'application de BR dans les tests d'élongation des hypocotyles, et cette réponse dépendait à la fois des voies de signalisation de l'auxine et de BR. Des études génétiques suggèrent que la convergence de ces deux voies se produit à un stade tardif de la signalisation hormonale, peut-être au niveau des promoteurs des nombreux gènes sensibles aux deux hormones. À l'appui de cette notion, l'analyse bioinformatique a identifié des éléments de séquence distincts qui étaient spécifiquement enrichis en promoteurs de gènes induits par l'auxine, induit par BR et induit par l'auxine/BR.


Ports

Le bloc intégrateur accepte et émet des signaux de type double sur ses ports de données. Le port de réinitialisation externe accepte les signaux de type double ou booléen.

Saisir

Port_1 — Intégrand signal scalaire réel ou tableau

Signal qui doit être intégré.

Types de données: double

Réinitialisation externe — Réinitialiser l'état aux conditions initiales scalaire réel ou tableau

Réinitialiser l'état aux conditions initiales spécifiées sur la base d'un signal externe. Voir Réinitialisation de l'état.

Dépendances

Pour activer ce port, activez le Réinitialisation externe paramètre.

Types de données: booléen

X0 — État initial scalaire réel ou tableau

Définissez la condition initiale de l'état du bloc à partir d'un signal externe.

Dépendances

Pour activer ce port, définissez le Conditions initiales paramètre à l'externe.


Différents points de vue sont essentiels à la recherche en sciences de la vie, où l'avancement des connaissances nécessite souvent d'apporter une nouvelle perspective ou une nouvelle approche à un problème. Chez GSAS, nous nous efforçons de créer une communauté inclusive où tous les étudiants peuvent s'épanouir et se développer sur le plan académique et personnel. L'école est fière de sa communauté diversifiée représentant de nombreuses races, ethnies, systèmes de croyances, nationalités, capacités physiques, genres et orientations sexuelles et accueille les candidatures de tous les groupes sous-représentés dans les études supérieures, en particulier les Noirs et les Afro-Américains, les Hispano-américains, les Amérindiens, et les insulaires indigènes du Pacifique.

Les étudiants appliquent leurs compétences en laboratoire à la haute cuisine dans le cadre du défi annuel HILS Science and Cooking Challenge.

Le GSAS offre aux doctorants un soutien financier complet garanti, y compris des allocations et des subventions pour les frais de scolarité et l'assurance maladie. Le financement des étudiants HILS provient de diverses sources, notamment de l'Université Harvard, de bourses de formation et de recherche et de bourses d'études. De plus, le GSAS et l'Université Harvard offrent une multitude de ressources pour vous soutenir académiquement et personnellement tout au long de votre expérience d'études supérieures.

    pour améliorer les compétences d'écriture, de recherche et d'enseignement et pour planifier les cheminements de carrière académiques et non académiques
  • Accès à un vaste réseau d'anciens élèves dynamique et diversifié pour des services de mentorat, d'exploration de carrière et d'engagement social, culturel et intellectuel, tels que des soins de santé complets et une gamme de ressources favorisant le bien-être physique et mental
  • Une communauté d'inclusion favorisée par le GSAS et soutenue en partie par le Bureau de la diversité et des minorités du GSAS et le Bureau de l'éducation accessible
  • Opportunités de se connecter avec une communauté d'étudiants qui partagent des intérêts et des objectifs communs à travers des groupes d'étudiants diplômés tels que GSAS Minority Biomedical Scientists of Harvard, Harvard Graduate Women in Science and Engineering, GSAS Harvard Biotechnology Club, et plus
  • Le centre étudiant GSAS, où les étudiants et les professeurs de plusieurs disciplines interagissent les uns avec les autres et participent à des activités telles que des dîners, des groupes de discussion, des tables de langues, des danses, des concerts, des voyages de ski et d'autres sorties.

La protéine BTB/TAZ MdBT2 intègre de multiples signaux hormonaux et environnementaux pour réguler la biosynthèse des anthocyanes dans la pomme

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine

Correspondances : Yu-Jin Hao ( [email protected] , le Dr Hao est entièrement responsable de la distribution de tous les documents associés à cet article) Xiao-Fei Wang ( [email protected] )

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine

Correspondances : Yu-Jin Hao ( [email protected] , le Dr Hao est entièrement responsable de la distribution de tous les documents associés à cet article) Xiao-Fei Wang ( [email protected] )

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine

Correspondances : Yu-Jin Hao ( [email protected] , le Dr Hao est entièrement responsable de la distribution de tous les documents associés à cet article) Xiao-Fei Wang ( [email protected] )

Laboratoire clé d'État de biologie des cultures, Centre d'innovation collaborative du Shandong pour la production de fruits et légumes de haute qualité et efficacité, Collège des sciences et de l'ingénierie horticoles, Université agricole du Shandong, Taian, 271018 Chine


Voir la vidéo: ESG et performance font-ils bon ménage? (Décembre 2021).